Championnat de France non voyant : Le règlement fédéral

Publié le par Antoine Duboc

 

Souvent peu et mal connu des joueurs voyants, voici le règlement fédéral concernant les parties jouées par les joueurs non voyants. Par rapport à ce que pense beaucoup de personnes, le joueur non voyant n'est pas dans l'obligation de présenter un assistant. Si il répond à tous les points du règlement, c'est à l'arbitre ou au joueur voyant de fournir un assistant si ce dernier en demande un.

 

Retrouver les autres articles ICI

 

 

Règles pour le jeu avec des aveugles et handicapés visuels

 

F1 Les directeurs de tournois auront le droit d'adapter les règles suivantes selon les circonstances locales.

Pour les parties de compétition entre joueurs voyants et joueurs non voyants (légalement aveugles), chacun d'eux peut exiger l'utilisation de deux échiquiers, le joueur voyant utilisant un échiquier standard, le non voyant se servant d'un échiquier spécial. Cet échiquier doit répondre aux normes suivantes :

a) mesurer au moins 20 cm sur 20 cm.

b) les cases noires doivent être légèrement surélevées.

c) chaque case doit comporter une ouverture pour fixation.

d) chaque pièce doit être munie d'une tige s'encastrant dans chaque ouverture.

e) pièces de modèle Staunton, les pièces noires portant un repère spécifique.

 

F2 Les règles suivantes régiront le jeu :

i) Les coups seront clairement annoncés, répétés par l'adversaire et exécutés sur son propre échiquier. Lors de la promotion d’un pion, le joueur doit annoncer quelle pièce est choisie. Afin que ces coups soient annoncés aussi clairement que possible, on suggère de remplacer les lettres correspondantes de la notation algébrique par les noms suivants :

   A = Anna

   B = Bella

   C = César

   D = David

   E = Eva

   F = Felix

   G = Gustav

   H = Hector

 

Les rangées du camp blanc au camp noir seront énoncées en allemand :

   1 = eins

   2 = zwei

   3 = drei

   4 = vier

   5 = fuenf

   6 = sechs

   7 = sieben

   8 = acht

 

On annonce le Roque :"Lange Rochade" (Grand Roque en allemand) et "Kurze Rochade" (Petit Roque en allemand).

Les pièces portent les noms suivants : Koenig, Dame, Turm, Laufer, Springer, Bauer.

 

ii) Sur l'échiquier d'un joueur mal voyant, on considère qu'une pièce est "touchée" lorsqu'elle a été sortie de son ouverture de fixation.

 

iii) On considère qu'un coup est "exécuté" lorsque :

     a) dans le cas d'une prise, la pièce capturée a été retirée de l'échiquier du joueur ayant le trait.

     b) une pièce est introduite dans une autre ouverture de fixation.

     c) le coup a été annoncé.

Ce n'est qu'ensuite que l'on fait fonctionner la pendule de l'adversaire. En ce qui concerne les articles 2 et 3, les règles habituelles sont valables pour le joueur voyant.

 

iv) On acceptera une pendule d'échecs spécialement conçue pour le joueur mal voyant. Celle-ci doit comprendre les caractéristiques suivantes :

a) un cadran muni d'aiguilles renforcées, chaque période de 5 min. étant marquée par un point et celle de 15 min. par deux points en relief.

b) un drapeau facilement palpable. On doit apporter un soin particulier à la disposition du drapeau, permettant au joueur de sentir l'aiguille des minutes, pendant les 5 dernières minutes d'une heure.

 

v) Le joueur mal voyant doit noter les coups de la partie en braille, en écriture courante ou en les enregistrant sur un magnétophone.

 

vi) Un lapsus linguae au moment de l'annonce d'un coup doit être immédiatement corrigé et cela avant de faire fonctionner la pendule de l'adversaire.

 

vii) Si, au cours d'une partie, des positions différentes devaient apparaître sur les échiquiers, elles devraient être corrigées avec l'aide de l'arbitre et en consultant les feuilles de notation des deux joueurs. Si les deux notations concordent, le joueur qui a écrit le coup exact mais en a exécuté un autre doit rectifier sa position afin que celle-ci corresponde au coup écrit sur les deux feuilles (Chapitre 1.1- règles du jeu – page 17 Juillet 2005 17).

 

viii) Si, à l'occasion de pareilles différences, les coups notés diffèrent également, on reviendra sur les coups précédents jusqu'au point où les deux feuilles concordent et l'arbitre réajustera alors les pendules en conséquence.

 

ix) Le joueur mal voyant aura le droit d'avoir un assistant qui remplira tout ou partie des tâches suivantes :

a) exécuter les coups de chacun des joueurs sur l'échiquier de l'adversaire.

b) annoncer les coups des deux joueurs.

c) garder à jour la feuille de notation du joueur mal voyant et faire fonctionner la pendule de son adversaire (en tenant compte de la règle 3.c).

d) n'informer le joueur mal voyant que sur sa demande concernant le nombre de coups réalisés et le temps utilisé par les deux joueurs.

e) réclamer le gain lorsque le temps imparti a été dépassé et informer l'arbitre quand le joueur voyant a touché l'une de ses pièces.

f) exécuter les formalités nécessaires au cas où la partie est ajournée. Si le joueur mal voyant n'emploie pas d'assistant, le joueur voyant peut en employer un qui exécutera les tâches mentionnées dans l'article 9 a et b.

 

 

Règlement disponible sur le site de la FFE  ICI

Publié dans Les DOSSIERS

Commenter cet article