Antoine Manoeuvre répond à Echecs Mag

Publié le par Antoine DUBOC

MANOEUVRE-Antoine.jpgOn attendait Maxime Lagarde, grand favori par rapport à son classement et ses derniers résultats aux Championnats d’Europe mais c’est Antoine Manœuvre qui s’est imposé pour devenir Champion de France Benjamins après un tournoi solide. Il est parvenu à s’accrocher à Maxime Lagarde qui réalisait un sans faute après 8 rondes pour le battre à la dernière ronde puis remporter le titre lors de départages acharnés.

 

 

1er titre de Champion de France, que ressens-tu un mois plus tard ?

Je suis très content même si j'ai encore un peu de mal à y croire. J'ai toujours été bien classé dans le tournoi mais gagner la dernière ronde contre Maxime Lagarde qui a un Elo plus fort que le mien et qui n'avait perdu aucune partie jusqu'à ce dernier jour (j'avais perdu la 5ème ronde), c'était tout de même un peu inattendu pour moi !

 

Le dernier soir quand tu te couches, tu sais que si tu bats Maxime Lagarde le lendemain, tu as la possibilité de jouer les parties de départage pour le titre. Comment as-tu dormi ?

J'ai bien dormi même si j'étais un peu excité à l'idée de jouer le tournoi sur cette dernière partie. Si je gagne : je joue les départages. Si je perds : je peux retomber à la huitième ou neuvième place !

 

Comment as-tu vécu cette dernière journée et ton tournoi dans l’ensemble ?

Le tournoi s'est déroulé de façon idéale. J'avais 6,5 points après l'avant-dernière partie. J'étais en 2ème position derrière Maxime avec l'assurance d'être qualifié pour les Championnats de l'année prochaine. La dernière partie contre Maxime, c'était du bonus !

J'avais confiance en moi avant de commencer cette partie contre Maxime. Je savais que j'avais ma chance même si elle était infime. Pendant la partie, Maxime a longtemps eu une position meilleure que la mienne et l'avantage au temps (à un moment il ne me restait plus que deux minutes à la pendule alors qu'il en avait encore plus de trente) mais je ne me suis jamais découragé. A un moment, il a fait une légère erreur dans le placement d'une pièce et j'en ai profité pour reprendre l'avantage et gagner.

Les départages ont été longs puisque nous avons joué quatre parties : nous avons fait match nul aux deux premières mais j'ai finalement réussi à gagner les deux dernières.

 

A part une 6e place en 2005 à Calvi, tu n’as jamais brillé aux Championnats de France. Qu’est-ce qui a fait que cette année a été la bonne ?

Difficile à dire ! Cela fait un peu plus de quatre ans que je joue aux échecs, je vais m'entraîner dans mon club une fois par semaine mais je n'ai pas d'entraîneur particulier. Le petit plus par rapport aux championnats des années précédentes, c'est peut-être que pour une fois j'ai été complètement dans le tournoi dès le début et que je n'ai pas perdu de point dans les premières rondes. Le soutien tout au long de la semaine de mon entraîneur de club Maria Lecomte a certainement aussi été déterminant.

 

Quels sont tes objectifs maintenant ?

Bien réussir aux Championnats d'Europe et du Monde cet automne. Et pourquoi pas être Champion de France une autre fois ?

 

 

Retrouver 6 autres interviews de Champions de France  ICI

 

Photo transmise par Sophie Robert

Publié dans Les INTERVIEWS

Commenter cet article