Olivier Letréguilly répond à Echecs Mag

Publié le par Antoine Duboc

Olivier Letréguilly, sélectionneur de l'équipe de France Jeunes, a dévoilé la liste des 25 joueurs retenus pour intégrer l'équipe de France Jeunes qui disputera les championnats d'Europe Jeunes à Sibenik (Croatie) du 13 au 24 septembre 2007 et les championnats du monde Jeunes à Antalya (Turquie) du 17 au 29 novembre 2007.

Echecs Mag lui a posé des questions sur le mode de sélection et sur l’organisation des déplacements.

 

 

Comment effectuez-vous la sélection ?

Les instances fédérales fixent le nombre de places en Equipe de France des jeunes. A l'heure actuelle, il y a 25 places pour 10 catégories. Les champions de France de chaque catégorie sont retenus d'office, et il me reste donc une quinzaine de places à attribuer.

Le résultat au championnat de France est important, et d'ailleurs la qualification automatique des champions en atteste. Mais, souvent, un demi-point de plus ou de moins dans un championnat, ça tient à très peu de choses, et ce n'est pas un facteur fortement discriminant en termes de niveau de jeu ou de potentiel.

Je tiens compte, dans la mesure du possible, d'un ensemble de facteurs tels que l'ensemble des performances au cours de l'année écoulée, la dynamique de progression, l'âge, et la perception - forcément subjective - que j'ai de la qualité de jeu et du potentiel de développement. Mon souci est d'être le plus juste possible, et les performances priment sur les autres facteurs, qui n'interviennent que pour départager des jeunes qui sont très proches les uns des autres.

Des "critères" qui n'interviennent pas (cela devrait aller de soi, mais, au vu de certaines réactions, il semble utile de le préciser) sont ceux qui ne dépendent pas des jeunes : quels sont leurs clubs, leurs entraîneurs, leurs parents. Je ne peux pas non plus tenir compte de facteurs extra-échiquéens, comme le fait, par exemple, que tel ou tel cadet ait eu ou non à préparer son baccalauréat.

Cette année, la sélection a été très difficile à établir. A quelques exceptions près, la sélection de deux joueurs par catégorie ne posait pas trop de problème, mais l'attribution des 5 places restantes fut un véritable casse-tête, d'autant qu'elle suppose de se livrer à des comparaisons entre joueurs de catégories différentes, ce qui est toujours délicat. Je ne prétends pas que la liste des joueurs retenus soit indiscutable (quelle sélection le serait ?), mais elle est en tout cas mûrement réfléchie, et je ne l'ai communiquée que quand j'ai été sûr que plus de réflexion ne pourrait pas aboutir à une sélection réellement plus juste, fût-elle différente.

Il n'a pas été facile non plus d'établir la liste de la quinzaine de joueurs supplémentaires autorisés à participer hors Equipe de France aux championnats d'Europe et du monde. A ce sujet, je précise qu'il me semble très important de s'en tenir à un total d'une quarantaine de joueurs autorisés à participer. Dans le passé, des délégations d'une cinquantaine de participants français ont posé problème, et ne sont pas de nature à favoriser la concentration des jeunes sur leur tournoi.

 

Quelle est la logistique mise en place (déplacements, logements, entraîneurs) ?

Lors des championnats d'Europe et du monde, sur le plan financier, les membres de l'Equipe de France sont intégralement pris en charge par la Fédération. Le voyage leur est payé, de même que l'inscription au tournoi et la pension complète (dans les hôtels imposés par les organisateurs, car c'est de cette façon très contestable que fonctionne la FIDE). Pour une délégation d'une trentaine de participants, il y a généralement 5 ou 6 entraîneurs mis à leur disposition par le FFE, qui s'occupent de préparer les jeunes avant chaque ronde et d'analyser ensuite leurs parties. Souvent, des parents accompagnent leurs enfants, et ceux qui ne sont pas membres de l'Equipe de France (et qui doivent prendre en charge leurs frais de participation) ont parfois des entraîneurs privés, si bien que le nombre total d'adultes est souvent équivalent à celui de jeunes.

 

Y a-t-il des sessions d'entraînement préalablement organisées avant les compétitions ?

Un stage de 5 jours est prévu pour l'Equipe de France des jeunes à Aix les Bains, juste avant les championnats de France adulte. Les autres joueurs autorisés à s'inscrire aux championnats d'Europe et du monde peuvent participer à un stage un peu plus court, au même endroit, au même titre que tous ceux qui ont terminé dans les neuf premiers de leur catégorie. On pourrait souhaiter un stage supplémentaire avant chaque compétition, mais ce n'est guère compatible avec le calendrier scolaire.

 

Quels sont vos objectifs pour ces deux championnats ?

Il est difficile de répondre sans connaître la liste des participants. Ce que j'espère, c'est que tous les jeunes feront honneur à leur sélection, par un comportement exemplaire et autant que possible de bonnes performances. J'espère en tout cas que chacun prendra plaisir à jouer et trouvera dans ces championnats une source de progrès. Pour beaucoup, ce ne sera pas si facile, parce que si, au niveau national, ils sont habitués à lutter pour les premières places, au niveau international ils risquent de se retrouver dans la situation beaucoup moins motivante de jouer pour un peu plus que la moyenne, ou quelque chose de cet ordre. Vu la qualité de l'effectif, on peut cependant espérer quelques médailles, mais la concurrence sera rude.

 

Pour conclure, je voudrais vous remercier de m'avoir donné la parole, et dire quelques mots pour ceux qui sont déçus de ne pas se trouver sur la liste. Je comprends leur déception, mais quelle que soit la sélection, il y a forcément des déçus, et si eux avaient été retenus, ç'aurait été aux dépens d'autres jeunes qui auraient eu au moins autant de raisons qu'eux de trouver cela injuste. Cela ne les consolera sans doute pas, mais tout ce que je leur souhaite, c'est de réaliser de très belles performances à l'avenir pour intégrer à leur tour l'Equipe de France.

 

 

Liste des joueurs sélectionnés

Poussins : Cécile Haussernot, Noémie Joudelat (Filles) et Christophe Gelas, Guillaume Lamard, Benoît Purenne (Garçons)

Pupilles : Maha Eid, Sophie Aflalo, Julie Fischer (Filles) et Quentin Loiseau, Jules Moussard (Garçons)

Benjamins : Margaux Lefevre, Salomé Neuhauser (Filles) et Antoine Manoeuvre, Maxime Lagarde, Bastien Dubessay (Garçons)

Minimes : Valérie Forgues, Laura Fernandez (Filles) et Thomas Saatdjian, Sébastien Feller (Garçons)

Cadets : Mathilde Congiu, Natacha Benmesbah (Filles) et Alain Genzling, Romain Edouard, Clovis Vernay, Axel Delorme (Garçons)

 
 

Retrouvez les interviews des champions de France  ICI

Publié dans Les INTERVIEWS

Commenter cet article