MITROPA CUP 2007 : Bilan

Publié le par Olivier Coudrette, ECHECS Mag

Le mercredi 16 mai, l'équipe de France composée de Cyril MARZOLO, de Sébastien FELLER, de Jean Pierre LE ROUX, d'Anthony WIRIG et de Jean Marc DEGRAEVE dans le rôle de capitaine, remportait la MITROPA CUP.

Jean Pierre LE ROUX (en photo (c) echiquierguingampais.free.fr) revient sur la son parcours:

LE-ROUX-Jean-Pierre.gifComment avez-vous vécu ce championnat ?
La Mitropa Cup est un tournoi où les joueurs se connaissent bien. Cette année on s'est retrouvé assez vite avec le statut d'équipe à battre… Notre leitmotiv était de ne pas perdre de parties, avec l'idée que l'un d'entre nous finirait par gagner. Ce qui a plutôt bien fonctionné avec un seul match perdu pour 8 victoires. Les Italiens, nos principaux concurrents, ont souffert contre les fortes équipes à la fin de la compétition, nous offrant ainsi la victoire.

Un petit mot sur chacune de vos parties:
Ronde 1: Une nulle assurant le gain du match, je répète la position au sortir de l'ouverture, mon adversaire ne pouvant la refuser. Celui-ci terminera la compétition avec le très beau score de 7,5/9.
Ronde 2: Doublant les noirs face au jeune allemand Sébastian Bogner, une slave annonce un partage logique des points. Mais il oublie une petite combinaison, j'encaisse un pion rapidement suivi d'un second, et la partie avant la fin du zeitnot.
Ronde 3: Je ne profite pas des blancs, et en grosse crise de temps j'échange beaucoup de pièces pour aplanir la position. Nulle.
Ronde 4: Partie a rebondissement contre la Tchéquie. Je suis confiant dans le début, mon adversaire joue alors à la perfection et finit par refuser mon offre tacite de nulle. Dans le zeitnot, il prend des risques, je lui donne 2 pions en échange d'une possibilité d'attaque sur le roi.. .il n'arrive pas à trouver la défense correcte, se retrouve avec son roi au centre… ce qui s'avère vite intenable.
Ronde 5: Contre l'Italie alors leader. Je prends comme d'habitude beaucoup de temps pour jouer des coups simples… et finit par gâcher une belle position dans le zeitnot. Par la suite totalement perdu et dernier à jouer, je m'accroche, voyant que mon adversaire a le plus grand mal a conclure avec 2 pions de plus et l'attaque. Il gaffe vers le 70 ème coup sous la pression du temps… et oublie encore après de prendre la nulle, puis abandonne un peu tôt à mon avis! Inespéré.
Ronde 6: Mon adversaire tombe dans un piège d'ouverture, me voici avec un pion de plus au bout de 6 coups avec les noirs. Il sort ensuite une grosse partie, jouant tous les bons coups. Au moment où il pouvait stabiliser son avantage, il me permet de l'embarquer dans des complications tactiques tournant rapidement à mon avantage.
Ronde 7: Une bonne préparation contre une variante douteuse. Cependant je m'excite un peu en confondant 2 suites prévues, en sacrifiant la dame pour un fou sans aucune obligation..mais son roi est tellement mal placé que cela suffit. Je récupère pratiquement tout le matériel avec des pièces plus actives, et la décision est faite avec la création d'un pion passé.
Ronde 8: Contre la Hongrie qui se réveille enfin, un contre gambit Albin me donne une position agréable à jouer; cependant, trop optimiste, je me retrouve sans assez de compensation. Mon adversaire "ferme la boutique" et s'impose le plus logiquement du monde, rien à redire.
Ronde 9: Dernière ronde décisive, je suis mieux mais prends un risque qui était évitable. Pensant faire craquer mon adversaire je continue mais bientôt il n'y a plus rien à faire… Nulle.

Un petit mot sur chacun de vos coéquipiers:
Anthony Wirig: Il avait pour mission de tenir le premier échiquier, et n'a pas failli a sa tâche. Peu de joueurs arrivent à le battre désormais!

Cyril Marzolo: Il aurait mérité encore un meilleur score (7,5 à mon avis). Très incisif et en pleine forme, ilfuttrès efficace dans des positions compliquées. Bravo Cyril!
Sébastien Feller: Une grosse qualité de jeu et bien préparé, il s'est bien débrouillé, et je suis persuadé qu'il va progresser très vite.
Jean Marc Degraeve: Cette année il n'a pas pris part aux joutes. Notre coach est très efficace pour les préparations, trouvant vite les défauts adverses… Je lui dois de nombreux points!

Publié dans Les DOSSIERS

Commenter cet article