100% Top 16: Clichy champion de France 2007 :

Publié le par Olivier Coudrette, ECHECS Mag

La capitaine de Clichy, Jean Baptiste MULLON, analyse la victoire de son club


mullon_jean_baptiste_mullon.jpgClichy est champion de France. Echecs Mag vous félicite pour votre travail de coaching. Malgré une moyenne élo inférieure à celle du Paris Chess 15, vous êtes parvenus à décrocher le titre. Nous avons le sentiment que vous avez su tirer le maximum de vos joueurs en trouvant les bonnes compositions d'équipe.

C'est très flatteur pour mon coaching mais je ne pense pas que mes qualités aient pu intervenir dans le domaine des compositions d'équipe. Nous avons une équipe forte, très solide et donc difficile à battre, comme le reflète notre score de 10,5/11. Mon rôle est d'être un intermédiaire entre le club et les joueurs professionels et je pense finalement que notre avantage sur Chess 15, s'il existait, était justement cette union entre une équipe motivée et un club.


Un mot sur la saison de chacun de vos joueurs :

Bien sûr, les résultats de chacun étaient assez inégaux, mais tout ce que j'ai à dire en particulier a été dit à l'intérieur de l'équipe, et il faut surtout retenir le groupe. Bravo tout de même aux deux médaillés Laurent Fressinet (9/11) et Manuel Apicella (8/11), et notre duo de joueuse Sophie et Almira (9,5/11 à elle deux), qui ont dominé leurs échiquiers.

En remportant son match face à Paris Chess 15, c'est Cannes qui vous permet de remporter le titre. Etiez vous confiant avant le début de la dernière ronde ?
D'abord un coup de chapeau à Cannes, qui a réalisé un match extraordinaire, synonyme de titre pour nous.
Très honnêtement, depuis la fin de la deuxième phase, on savait que nos chances de gagner étaient très minces. Nous pensions avant tout à gagner le match contre Gonfreville pour finir à 10,5/11. Si avec un tel score, nous n'étions pas champions, il aurait été impossible de dire que nous n'avions pas fait le maximum.
Je veux dire aussi que nous avons gagné avec 32 points sur 33, et 4 défaites individuelles sur 88 parties jouées. Il est donc toujours assez réducteur d'écrire ici ou là que Clichy a gagné grâce à Cannes et à cause du craquage de Chess XV. Nous, nous n'avons jamais craqué devant l'enjeu.logo_clichy.jpg


Comment s'est déroulé le dernier match ? Comment avez-vous suivi le déroulement du match opposant Cannes à Paris Chess 15 ?

Le dernier match était capital et tout le monde était très concentré. On avait prévu assez exactement la composition adverse et nous voulions gagner sans chercher à jouer pour le goal average, car notre retard sur Chess XV était trop grand. Naiditsch devait jouer au deuxième échiquier mais comme il nous a signalé que Bologan avait contre lui un très bon score, Yannick Pelletier a bien voulu le remplacer à ce poste boosté par sa victoire de la veille contre Tkachiev. Naturellement, Arkadij devait faire le point au 4ème, et il ne nous aurait pas dérangé de gagner 1 à 0 et de remettre notre sort entre les mains des Cannois.
Quant au match Cannes-Chess XV, je ne l'ai jamais regardé tant que nous n'avions pas gagné. Pour sceller le match, j'avais demandé à Romain et Yannick de proposer nulle dans des positions sans risques et de regarder le match voisin, car j'y sentais de l'agitation...
Nous avions fini notre match au moment des zeitnots de Cannes-Chess Xv et nous avons compris assez vite que Paris courait au désastre. Un moment d'intense émotion partagé collectivement.

Le mercato aura t-il des incidences sur la composition de l'équipe pour la saison 2008 ?
A mon avis très peu. J'ai eu trois ans pour construire l'équipe, et tout va bien de ce côté là.

Après une 8e place au championnat d'Europe, Clichy vient d'être sacré champion de France. Un titre qui ne devrait pas échapper au féminine du club, tellement la différence élo avec toute leur rivale est importante. De surplus,  vous êtes aussi en course pour remporter la coupe de France. Clichy est donc encore en course pour un triplé. Comment analysez vous cette saison ? Comment envisagez vous les prochaines échéances ?
Bien sûr, nous comptons sur le doublé avec le titre des filles.
En ce qui concerne la Coupe, il est beaucoup trop tôt pour se prononcer, et nous aborderons les 1/4 de finale avec sérieux. Nous visons en effet le triplé, du jamais vu à ma connaissance dans l'histoire des Echecs français.

Mais de belles formations sont encore sur notre route en Coupe!

CLICHY-champion-Fr-2007.jpg

 

Publié dans 100 % TOP 16

Commenter cet article