Interview:

Publié le par Olivier Coudrette, ECHECS Mag

Interview Jean Baptiste MULLON:

mullon_jean_baptiste_mullon.jpgTout d’abord tous nos félicitations pour les deux acquis en 2007. Si le titre féminin a semblé plus facile à obtenir, la lutte fût intense dans le top 16.
Merci.
En effet, le titre de Top 16 est un peu arrivé comme une surprise, après une belle saison. Le Chess XV était parti pour ne pas faire de faux pas…
Les filles quant à elles n’ont pas réellement eu d’adversaires. Espérons que le Top 12 se renforce dans le futur. C’est une belle compétition qu’il faut essayer de développer, qui trouve à mon avis plus de sens que le maintien de l’échiquier féminin dans les compétitions mixtes.

Comment se prépare cette nouvelle saison à Clichy ?
Avec sérénité. Les deux titres acquis en 2007 ont donné beaucoup de moral et nos équipes de haut-niveau se préparent aux nouveaux défis de 2008.

 

Quels seront les objectifs du club ?
Conserver les deux titres de 2007, tout simplement. Et faire remonter les jeunes en N1 jeunes.
logo_clichy.jpg


"Nous pouvons annoncer l'arrivée de
... Magnus Carlsen"

Quels seront les principaux renforts des équipes premières ?
Nous n’avons pas cherché à nous renforcer de manière démesurée. Lorsqu’une équipe tourne bien, il est risqué de greffer de nouveaux éléments, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Bien entendu, nous nous sommes intéressés à la chute de Chess XV et à la descente de Paris Chess Club. Beaucoup des joueurs qui formaient l’ancien NAO se sont retrouvés sans club cet été. Ce n’est plus le cas maintenant. Le plus important était en fait plus de veiller à ce que ces joueurs ne renforcent pas trop la concurrence. Nous avons notamment approché Etienne Bacrot, mais Etienne a choisi un club modeste de Top 16 qui devrait beaucoup gagner avec son arrivée. C’est très bien ainsi, le Top 16 a besoin de plusieurs forts clubs pour exister. De la même manière, le champion de France Vachier-Lagrave a choisi Evry, qui relève la tête après une période difficile.
Nous avons toutefois connu quelques difficultés lors de la dernière phase, car nos deux lances-roquettes (Jakovenko et Nisipeanu) étaient indisponibles. Cela aurait pu nous coûter cher. Nous avons donc recruté deux forts étrangers pour renforcer l’équipe dans les moments importants. Les tractations ne sont pas encore terminées avec le premier, donc je reste prudent. Mais nous pouvons annoncer l’arrivée d’un des meilleurs joueurs mondiaux, à savoir Magnus Carlsen ! Nous espérons que son planning très chargé lui permettra néanmoins de jouer aussi souvent que possible.

i_am_the_best.jpgMagnus Carlsen se dirige vers Clichy !!


Chez les filles, Sophie Milliet nous a quitté. Sa maman, présidente de Montpellier, a enfin trouvé les fonds pour l’accueillir dans son propre club. Son départ était alors inévitable. Nous regretterons Sophie qui a fait deux saisons exemplaires avec nous. L’Ukrainienne Inna Gaponenko épaulera donc Almira Skripchenko et Antoaneta Stefanova pour mener nos filles vers le titre.

Chez les jeunes, Maxime Lagarde nous a rejoint. C’est un jeune talent qui avait déjà des contacts avec d’autres joueurs du club, et qui vient s’épanouir chez nous. Romain Edouard, Axel Delorme et Maxime disputent d’ailleurs dès le 14 septembre le championnat d’Europe des jeunes. A terme, j’espère que ces trois joueurs formeront l’ossature du Top 16…


Comment voyez vous cette prochaine saison du Top 16 ?
Elle va être palpitante, j’en suis sûr. On commence avec un choc contre Montpellier lors de la ronde 1. Montpellier à de très hautes ambitions pour cette année. Outre Sophie Milliet, Christian Bauer et Loek Van Wely composeront l’équipe.
Ce sera peut-être l’année de Cannes, qui a recruté Igor Nataf. Beaucoup d’autres clubs restent également très solides.
C’est la première année où le Top 16 ne comptera pas « de club de mécène », alors tout est ouvert à mon avis. On devrait être vus comme les favoris par nos adversaires, ce qui n’est jamais évident, car les motivations sont toujours décuplées…
Mais nous avons les moyens de nous défendre !

J’aimerais revenir sur un point qui a surpris de nombreuses personnes l’année dernière. Quelles ont été les raisons ayant conduit au licenciement de Manuel Apicella ? Sera-t-il remplacé cette saison par un nouveau CDI ?
Manu est encore au club, il est même l’un des meilleurs buteurs du Top 16 de l’an passé. Son contrat s’est arrêté pour des raisons strictement économiques. C’est toujours pénible, mais le point positif, c’est que cela a permis à Manu de rejoindre sa compagne dans le sud de la France, de se marier et d’être un heureux papa… Et encore une fois, il fait toujours partie de l’équipe !
olivier_renet.jpg

Olivier Renet, entraîneur de Clichy.

Le poste occupé par Manu ne convenait pas à nos moyens. Nous payons donc maintenant un autre entraîneur pour nos meilleurs jeunes, à la pige. C’est moins contraignant. Cette souplesse nous met moins en danger. C’est désormais Olivier Renet qui fait le bonheur de nos jeunes pousses !

Publié dans Les INTERVIEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article