L'interview du président de la FFE: Jean Claude Moingt

Publié le par Olivier Coudrette

Extrait d'ECHECS Mag numéro 1 téléchargeable sur le site

1.     Présentez-vous en blitz :

   J’ai 42 ans, je suis l’heureux papa d’une petite fille de 4 ans (Mathilde), et  licencié à la FFE depuis septembre 1978. Je dois dire que j’ai eu beaucoup de chance de pousser la porte de Caïssa et d’avoir été pris en main par Mme Chaudé de Silans.

2. Vous demander de présenter un premier bilan sur vos travaux accomplis depuis votre arrivée au poste de président serait peut-être un peu prématuré. Mais quelle est votre plus grande satisfaction depuis votre arrivée à ce poste ?
Nous avons été élus sur un programme ambitieux et il est certain que nous n’aurons pas trop du mandat pour le mettre en place. Ceux qui pensent (ou pensaient) qu’il suffisait que nous soyons élus pour tout changer en un clin d’œil n’ont rien compris. Indépendamment des problèmes que nous avons dû surmonter, des urgences à régler dés notre arrivée et des actions qui avaient été engagées et que nous avons stoppées (l’édition par exemple), nous avons déjà mis en place (ou c’est dans les tuyaux) un certain nombre d’actions sur lesquelles nous nous étions engagés.

Je pense notamment à la politique de communication, qui nous a valu de nombreuses télés (TF1 et France 3 notamment), des articles dans de grands quotidiens et hebdomadaires (Libé, Le Monde, Le Point, Le Monde 2, le Nouvel Obs…), une très bonne couverture médiatique dans la presse régionale, notamment après Calvi et Chartres, et même sur les ondes avec France Inter et Europe 1. Les retombées sont importantes, et c’est déjà du concret puisque nous avons signé des contrats de partenariats avec la Compagnie Nationale du Rhône (pour Chartres), Nintendo France (pour Echec & Mat), Jeux & Stratégies (pour Echec & Mat), Memory Perfect, Celadon et Dodeka (communication à Chartres) et que nous avons de nombreux rendez-vous dans les semaines à venir avec de très grosses sociétés, mais aussi d’autres de taille moyenne. L’autre point important est que nous avons, dès notre arrivée, commencé l’indispensable travail de lobbying auprès des politiques afin de devenir fédération délégataire. Ce n’est pas la garantie que nous allons parvenir rapidement à nos fins, mais je reste optimiste sur ce dossier. Enfin, pour ce qui concerne nos licenciés et nos joueurs, outre l’indispensable toilettage de nos règlements, nous avons pris un certain nombre de mesures qui profitent, ou vont profiter, à beaucoup de monde. Notamment :

-          Le fait de payer tous les frais aux membres de l’équipe de France des jeunes lors des Championnats du Monde et d’Europe, dès la saison 2005/2006.

-          La mise en place dès cette saison du Fonds d’Aide aux Projets pour les clubs modestes.

-          La création avant la fin de l’année du site Internet dédié aux jeunes et aux scolaires, avec une interface qui permettra d’apprendre les règles, d’avoir quelques leçons, et de jouer (réservé aux écoles). Le tout gratuitement... La FFE va signer un contrat avec l’ACP Online, et c’est la société ITRAS qui va nous fabriquer le site. Il s’agit de partenariat, cela veut dire que la FFE ne va pas débourser un centime dans cette affaire !

-          Nous nous sommes mis d’accord avec la Fédération Chinoise pour un partenariat sous la forme de rencontres régulières au niveau de l’élite, mais aussi des écoles primaires, pour lesquelles nous envisageons des matches sur Internet. J’en profite pour dire que la rencontre Chine-France de Shenhzen en juin dernier a quasi-totalement été financée. Elle n’a donc rien coûté à la FFE. Les partenaires étaient le Ministère des Sports (dans le cadre de l’année de la France en Chine), la CLE (Confédération des Loisirs de l’Esprit) et Europe Echecs.

-          La création du Guide du Dirigeant et la mise en place d’un numéro Azur (lundi, mardi, jeudi, vendredi de 16h à 18h) pour toutes les questions administratives que peut se poser un bénévole.

-          Notre élite, jeunes et adultes, a aussi bénéficié de nombreux stages à Ajaccio, Vichy, Agneaux Saint-Lô, Cannes, Naujac et Shenzhen (Chine). Nous avons bien conscience qu’il faut encore aller plus loin, notamment en renforçant le suivi médical et sportif.

-          Nous avons aussi fait un effort considérable avec les féminines puisque nous avons envoyé nos 4 meilleures joueuses en Moldavie pour le Championnat d’Europe (tous frais payés, alors que lors du dernier Championnat d’Europe, 2 joueuses seulement avaient eu un « dédommagement » de 600 €) et pour la première fois, envoyé une équipe de moins de 23 ans à la Mitropa Cup. La FFE a aussi été partenaire du tournoi de MI fermé féminin de Marseille.

-          Enfin, nous avons augmenté de 5% tous les salariés de la FFE, et embauché un Directeur Général (Laurent Verat).
3. Vos premiers championnats de France en tant que Président ont été un gros succès de l’avis général (conditions de jeu excellentes, appariements par SMS, le bulletin téléchargeable gratuitement sur le site de la FFE…) Qu’en retirez-vous ?

Une grande satisfaction si, comme vous le dites, les joueurs étaient contents. Mais je sais que l’on peut faire mieux avec un peu plus de temps pour organiser. Il est vrai aussi que nous avions une assurance tous risques en prenant Pascal Lazarre comme organisateur du Championnat de France !

4. Vous souhaitez mettre en place un label FFE. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’idée est de tirer les organisateurs de tournois par le haut, en attribuant le label FFE à ceux qui font un vrai effort dans certains domaines, comme l’accessibilité des personnes handicapées, la promotion des féminines, des jeunes, les conditions de jeu, les activités annexes… Je pense qu’en terme de calendrier, c’est un projet pour la saison 2006/2007.

5. Les rumeurs font état que le futur championnat de France Adulte se déroulera à St-Etienne, et que le Championnat de France jeunes sera organisé à Aix-les-Bains. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Il faut toujours se méfier des rumeurs ! J’attends effectivement la confirmation pour Aix les Bains. Ils sont O.K. nous mais leur Palais des Congrès est en travaux jusqu’en mars ! Je leur ai demandé une solution de repli au cas où… En ce qui concerne le Championnat de France, le Comité Directeur avait effectivement reçu une délégation de Saint Etienne, en juin dernier. Nous étions pratiquement d’accord, mais début septembre, Henri Creston, le Président de la Ligue du Lyonnais, m’a fait savoir que Saint-Étienne renonçait pour 2006, et sera de nouveau candidat en 2007.

6. Un mot sur le site Notzai, le Canard Enchaîné des échecs ?

C’est peu flatteur pour le Canard Enchaîné !


7. Des rumeurs faisaient état des naturalisations prochaines de Tregubov et Tkachiev. Qu'en est-il ? Joueront-ils avec l'équipe de France ?

Si ils étaient naturalisés, ils seraient des candidats sérieux pour aller aux prochaines Olympiades de Turin (mai 2006). Mais c’est au sélectionneur (Micha Gurevich) qu’il faut poser cette question, et pas au Président de la FFE. Chacun son rôle !

8. Quelle est l’anecdote la plus insolite que vous avez vécue aux échecs ?

Quand les spectateurs du match de Coupe d’Europe Clichy - Moscou de 1986 à Clichy (Théâtre Rutebeuf) ont envahi la scène après la victoire d’Olivier Renet sur le grand Tal. Je pensais qu’il n’y avait qu’au foot que l’on pouvait voir cela !

9. Quelles sont vos autres activités et passions ?

Je consacre du temps à la politique, puisque je suis élu à Clichy (délégué à la Communication et aux relations publiques) sinon je suis un passionné de football (mon club de toujours : Saint Etienne !) et j’aime me ressourcer chez moi à Saint Chély d’Aubrac (Aveyron). Quand j’ai le temps et que l’occasion se présente, je vais aussi voir pas mal d’expositions de peinture. J’aime le bon vin (rouge) et retrouver mes (vrais) amis autour d’une bonne bouffe !

10. Pour mieux vous connaître voici les questions pas « échiquéennement » correctes :
   Plat préféré : Rougail saucisses
   Boisson préférée : Vin rouge
   Emission préférée : L’équipe du dimanche
   Livre préféré : La Nuit des Temps de Barjavel mais j’adore aussi les livres de Pennac et ceux de Léo Malet.
   Film préféré : Le Bon, la Brute et le Truand
   Journal préféré (autre que les échecs) : L’Equipe, que je lis depuis l’âge de 6 ans !

Olivier Coudrette et Jean Claude Moingt

Publié dans Les INTERVIEWS

Commenter cet article