Top 16: NAO Paris, L’ogre du top 16 s’est fait peur

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Photos du top 16 prises à Gonfreville le 31/03/2006 ici

NAO Paris, L’ogre du top 16 s’est fait peur:

Tout le monde imaginait que le rouleau compresseur parisien n’allait laisser aucune chance à ses concurrents.

Le vice champion d’Europe et quadruple champion de France a pourtant bien douté lors de cette seconde phase. Les petites victoires sur Clichy et sur Evry (1-0 et 3-2) ont fait naître chez leur principal concurrent, les monégasques, un réel espoir de remporter la compétition phare. Ils sont repartis de Gonfreville avec quatre larges victoires mais aussi avec la certitude que NAO était battable. Avec les arrivés de Topalov, Sokolov et Skripchenko (en photo) les monégasques ont des raisons d’y croire malgré une moyenne élo inférieure.

Voici les meilleures compositions d’équipe pour le match Paris-Monaco (logo en photo) :

1.Topalov 2801 2. Malakhov 2694 3. Sokolov 2689 4. Eljanov 2655 5. Dorfman 2595 6. Marciano 2513 7. Kosten 2501 8. Renet 2494 9. Skripchenko 2461 Moyenne : 2600

1. Svidler 2765 2. Kramnik 2741 3. Bacrot 2717 4. Adams 2707 5. Lautier 2682 6. Vallejo Pons 2650 7. Fressinet 2625 8. Nataf 2553 9. Collas 2398 Moyenne : 2650

 

Dans le groupe A tout semblait claire : NAO, Clichy, Mulhouse et Evry partaient favoris. Et ils prennent donc logiquement les premières places et se qualifient ainsi en Poule Haute.

Montpellier, Drancy Créteil et Avignon joueront eux en poule basse avec les quatre derniers de la poule B. Créteil et Avignon auront bien du mal à se maintenir.

Dans le groupe B le lutte pour jouer en poule Haute s’est joué jusqu’au bout. La surprise vient du fait que Cannes ne jouera pas cette année avec les huit meilleures équipes. L’équipe coaché par Damir Levacic aura souffert lors de cette seconde phase en s’inclinant face à Nice et Strasbourg. Ce sont Bischwiller, Nice et Gonfreville qui accompagneront Monaco en poule Haute. Strasbourg, Antibes, Nancy et Cannes joueront eux en poule basse.

Si Créteil et Avignon semblent condamnés pour descendre a lutte pour le maintien semble très serré. Et deux des six autres équipes jouant en poule Basse devront jouer en Nationale 1 la saison prochaine.

Telle est la loi du top 16...

Commenter cet article