Tout sur la FFE avec Marius

Publié le par Marius, rédacteur d'ECHECS et PATRIMOINE

La création :

Les joueurs d'échecs français, désireux d'unifier les règlements, de créer des compétitions officielles et de mettre en place un système d'information, tentent dès le milieu du XIXème siècle de créer une association nationale. C'est Henri Delaire, théoricien et directeur de la revue "La Stratégie" qui réussit, en 1921, à donner vie à la Fédération Française des échecs (FFE).

 

L'évolution de la FFE :

Fondateur de la FFE, Henri Delaire en abandonne cependant vite la présidence. Il est remplécé dès 1922 par Fernand Gavarry, auquel succède Léon Tauber en 1929. En 1932, la présidence est confiée à Pierrre Biscay, qui occupera cette fonction pendant vingt-trois-ans.

La FFE connaîtra par la suite une période d'instabilité : de 1955 à 1962 quatre présidents se succèderont. Si la France a su accueillir dès les années 20 des joueurs de très haut niveau contraints à l'exil, tels le Russe Alekhine, champion du monde de 1927 à 1935 et de 1937 à 1946, ou le Polonais Tartakover, la FFE n'a pas encore réussi à former sa propre élite nationale. Les échecs français ne brillent guère alors que dans le domaine spécialisé des problémistes.

Les seules compétitions officielles organisées à l'époque par la FFE sont les Championnats de France individuels et la Coupe de France.

 

Les premières structures :

En 1962, avec l'élection de Pierre Augeix, la présidence fédérale qui Paris pour Laon. Dès lors, elle demeurera toujours en province (Montpellier ensuite). La même année, tandis qu'une direction des Jeunes efficace est mise en place, apparaissent les premières licences scolaires. Robert Bellanger est à la tête de cette direction, puis Camille Canonge lui succède en 1964. En 1969, Pierre Augeix et Camille Canonge laissent une Fédération, dotée d'un principe de classement national, l'indice de valeur de performance (IVP). Succèdant à Fernand Supper, le nouveau président, Raoul Bertolo qui, entouré d'une équipe dynamique et dévouée, avait fondé la revue internationale "Europe Echecs", organise, en 1974, les Olympiades de Nice. La France échiquéenne sort de sa longue période de déclin. L'espoir est là, mais les joueurs français sont toujours techniquement dominés sur le plan international. Jacques Lambert, directeur de la section Jeunes depuis 1969, prend la succession de Raoul Bertolo en 1976, l'année même où Aldo Haïk est le premier français à recevoir le titre de maître international. Durant les dix années suivantes, la FFE va effectuer un important travail de fond qui permet la mise en place de structures adminsitratives précises  et d'un sensemble de règlements pour les compétitions et pour les titres disputés. Les Cercles d'échecs, plutôt fermés, traditionnellement ancrés dans les arrières-salles de café, se transforment en véritables Clubs sportifs.

 

L'expansion de la FFE :

Un classement Elo articulé avec celui de la FIDE, des titres nationaux sur normes, des compétitions par équipes sur le modèle d'autres sports, des tournois internationaux, des échanges abondants et fructueux avec l'étranger bouleversent les habitudes et témoignent de ce renouveau. En 1985, la France termine quatrième au Championnat du monde par équipes, et sixième aux Olympiades. Elle retrouve sa place naturelle dans une fédération international en pleine expansion.  

Depuis lors, sous la houlette de Raoul Bertolo, revenu pour deux ans à sa tête, puis de successeur Jean Claude Loubatière, la FFE poursuit son ascension. Ses joueurs, ses arbitres, ses compétitions la situent aux premièrs rangs, et ses structures sont les plus complètes du monde. Au grand regret de tous, Jean Claude Loubatière disparaîtra en 2004 et Jean Claude Moingt lui succède.

La FFE compte à l'heure actuelle plus de 50000 joueurs affiliés, répartis dans plus de 900 clubs.

 

Tous les présidents de la F.F.E

1921
1922
1929
1932
1955
1957
1958
1960
1962
1970
1976
1987
1989
2004

 Henri Delaire
 Fernand Gavarry

 Léon Tauber
 Pierre Biscay
 Marcel Berman

 Jacques Arnoult

 Jean Stevenot
 Paul Garet

 Pierre Augeix

 Fernand Supper, et Raoul Bertolo

 Jacques Lambert
 Raoul Bertolo
 Jean-Claude Loubatière

 Jean Claude Moingt

 

Site officiel de la FFE

Site Echecs et Patrimoine

Publié dans Les DOSSIERS

Commenter cet article