Magnus Carlsen : Le Mozart des Echecs vu par le GMI Chabanon

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Les échecs modernes connaissent un rajeunissement certain de leur élite. Les progrès de l'informatique (logiciels d'échecs et Internet) permettent aux très jeunes joueurs d'apprendre les échecs comme on joue avec une console de jeu. Sur un logiciel, on clique pour ouvrir des parties d'échecs, et, sur un écran de contrôle plein de fenêtres, on peut avec un moteur d'analyse **  faire défiler à la vitesse de l'éclair les combinaisons les plus complexes. On s'amuse et on apprend dans la simplicité la plus totale.

Pourtant parmi ce nombre toujours en hausse d' "ado-players", une minorité d'entre eux peuvent être considérés comme des petits génies. La Tribune de Juillet d'Echecs Académie a donc décidé d'ouvrir un dossier spécial sur ces stars en herbe.

Et comme Samuel Reshevsky dans les années 30, Bobby Fischer dans les années 50, Gary Kasparov dans les années 70, Viswanathan Anand, Joeren Piket et Joel Lautier dans les années 80, Judit Polgar, Gata Kamsky, Peter Leko, Ruslam Ponomariov et Etienne Bacrot dans les années 90, Sergey Karjakin de nos jours, nous assistons à la montée en force d'une nouvelle étoile des Echecs...

Suite de l'article ici

Commenter cet article