Grand Prix de littérature policière 1993 : "Le Tableau du Maître flamand" d'Arturo Perez-Reverte

Publié le par Marius, rédacteur d'ECHECS et PATRIMOINE

"Le Tableau du Maître flamand" d'Arturo Perez-Reverte

Le Pitch : Sur la toile, peinte il y a cinq siècles, un seigneur et un chevalier jouent aux échecs, observés depuis le fond par une femme en noir. Détail curieux : le peintre a exécuté ce tableau deux ans après la mort mystérieuse d'un des joueurs et tracé l'inscription "qui a pris le cavalier ?", également traduisible par "Qui a tué le cavalier ?"

Tout cela n'éveillerait que des passions de collectionneurs si des morts violentes ne semblaient continuer la partie en suspens sur la toile. Et c'est ainsi que l'histoire, la peinture, la logique mathématique viennent multiplier les dimensions d'une intrique elle-même aussi vertigineuse que le jeu d'échecs ... Une oeuvre d'une originalité étonnante, traduite dans de nombreux pays et couronnée en France par le Grand Prix de Littérature en 1993.
Disponible en livre de poche (346 pages).
Le roman a été adapter au cinéma par l'Américain Jim Mc Bride. Titre original :
Uncovered (1994).

Né à Carthagène en 1951, Arturo Pérez appartient aussi bien au monde journalistique que littéraire. Il a suivi, en qualité de journaliste de presse, de radio et de télévision, un grand nombre de conflits internationaux. Sa carrière littéraire, débutée avec "El Maestro (1988) et El Husar (1990), marque ensuite une étape importante avec le Tableau du Maître flamand qui a obtenu de nombreuses récompenses. Pour commander directement sans perdre de temps www.livredepoche.com  

 

"Dieu déplace le joueur, et celui-ci la pièce". "Quel Dieu derrière Dieu commence donc la trame ?" (J.L. Borges). Le Jeu d'Echecs dans la littérature française.  

Par Marius du

 Site Echecs et Patrimoine

Publié dans Les DOSSIERS

Commenter cet article