Les Normes et les Titres : Les Maîtres et Grands Maîtres Internationaux

Publié le par Marius, rédacteur d'ECHECS et PATRIMOINE

Les Normes et les Titres : Les Maîtres et Grands Maîtres Internationaux.

Comme le font toutes fédérations sportives, la Fédération Internationale des échecs (FIDE) décerne les titres de champions du monde, qui sont remis en jeu périodiquement. Toutefois, son originalité réside dans le système d'attribution à vie, sous certaines conditions, de titres de maîtres et de grands maîtres.

L'appelation "grand maître" a fait son apparition en 1914 en Russie pour mettre en valeur les meilleurs joueurs d'échecs de l'époque.

Le tsar attribue pour la première fois ce titre aux cinq finalistes du tournoi de Pétrograd (voir photo ci dessus) : Emmanuel Lasker, José Raul Capablanca, Alexandre Alekhine, Siegbert Tarrasch et James Marshall.

    

De gauche à droite : Lasker, Capablanca, Alekhine, Tarrasch et Marshall.

 

Cette façon de désigner ainsi les grands de l'échiquier se répandit rapidement.

La Fide officialise, en 1950, les titres de maître et de grand maître, mais sans en préciser les règles d'attribution. A chaque congrès annuel, une liste de candidats était soumise à l'appréciation des membres de la commision de qualification chargée d'attribuer les titres.

 

 

En 1958, la FIDE définit les critères permettant une attribution plus objectives des titres. Ces critères s'affinent dans les années 1970, avec la mise en place d'un système basé sur le classement Elo des participants, encore en vigueur aujourd'hui à quelques détails près. La FIDE décerne, selon des schémas identiques, quatre titres différents :   - G.M.I : Grand Maître International.  
- M.I : Maître International.  
- G.M.I.F : Grand Maître International Féminin. - M.I.F : Maître International Féminin.

Le titre de Grand-Maître International féminin est créé bien plus tard, en 1976.

Ainsi, pendant près de 25 ans, la F.I.D.E. désigne ainsi les meilleurs joueurs sans en préciser les critères d'attribution ni en dresser une liste complète.

 

Les titres sont généralement obtenue en accomplissant des performances de haut niveau, appelées "Normes", qui ne peuvent être réalisées qu'au cours d'épreuves particulières, les "tournois à normes". Dans des cas exceptionnels, un titre peut être attribué directement. La victoire au Championnat du monde féminin, par exemple, donne de plein droit le titre de grand maître international à la nouvelle championne.

 

- Pour réaliser une norme de G.M.I, il faut rencontrer au moins 3 G.M.I et la moyenne elo des participants doit être supérieure à 2400 points.

- Pour réaliser une norme de M.I, il faut rencontrer au moins 3 M.I, ou 2 G.M.I, avec une moyenne elo des participants supérieure à 2250 points.

- Pour la norme de G.M.I.F, il faut rencontrer au moins 3 G.M.I, ou 3 M.I, ou 3 G.M.I.F, ou 3 trois joueurs d'Elo supérieur à 2300 points et la moyenne elo des participants doit être supérieure à 2200 points. .

- Enfin pour la norme de M.I.F, il faut au moins 3 M.I.F, ou 2 M.I, ou 2 joueurs dotés d'un Elo supérieur à 2300 points, et la moyenne Elo des participants devant être supérieure à 2050 points.

 

Les normes peuvent également s'accomplir dans les Opens internationaux ainsi que dans les compétitions par équipes : Le joueur et les adversaires rencontrés sont alors considérés comme s'ils avaient joué dans un tournoi fermé. Exception à la règle (des tournois fermés), la clause d'au moins trois nationalités différentes n'est pas exigée pour certains grands Opens internationaux.

 

Les titres :

La distinction la plus élevée après celle de champion du monde est celle de grand maître international. Toutefois, le nombre de grands maîtres internationaux s'étant considérablement accru dans les années 90, l'idée de créer une catégorie au dessus, de super-grand maître international, est à l'étude. En 1997, il y avait dans le monde 563 G.M.I, 1619 M.I, 110 G.M.I.F et 295 M.I.F.

Grand Maître international : Ce titre s'obtient en réalisant 3 normes de G.M.I. Ensuite, le candidat au titre doit avoir atteint un classement Elo de 2500 points minimum au cours des sept ans qui suivent la réalisation de sa première norme. Le joueur obtiendra alors immédiatement le titre de G.M.I.
Maître international : C'est le titre le plus important après celui de G.M.I. Il s'obtient en réalisant 3 normes de M.I. Le candidat au titre doit avoir atteint un Elo de 2400 points minimum au cours de la période des sept ans suivant la réalisation de sa première norme.

Grand Maître international féminin : Ce titre s'obtient en réalisant 3 normes de G.M.I.F. La candidate au titre doit avoir atteint un Elo de 2300 points minimum au cours des sept ans qui suivent la réalisation de sa première norme.

Maître international féminin : Ce titre s'obtient en réalisant 3 normes de M.I.F, avec un classement Elo minimum de 2200 points. La candidate au titre doit avoir atteint un Elo de 2200 points minimum au cours de la période des sept ans suivant la réalisation de sa première norme.

 

Le premier Grand Maître Français fut le rédacteur en chef de la revue Europe Echecs, Bachar Kouatly et le premier Maître Français, a été Aldo Haïk en 1977.

TOP Français    TOP des Nations

 

Les 29 grands maîtres français (voir sur le site de la FFE rubrique Equipe de France)

 N°1 : Etienne Bacrot (2717)
 
N°2 : Joël Lautier (2682)
 
N°3 : Vladislav Tkachiev (2642)
 
N°4 : Andreï Sokolov (2632)  
 
N°5 : Christian Bauer (2627)
 
N°6 : Laurent Fressinet (2625)
 
N°7 : Josif Dorfman (2595 elo)
 
N°8 : Anatoly Vaisser (2573)
 
N°9 : Igor Alexandre Nataf (2553)
 
N°10 : Jean Marc Degraeve (2553)
 
N°11 : Boris Spassky (2548)
 
N°12 : Maxime Vachier Lagrave (2542)  
 
N°13 : Robert Fontaine (2524)
 
N°14 : Amir Bagheri (2521)
 
N°15 : Manuel Apicella (2519)

 N°16 : David Marciano (2513)
 
N°17 : Anthony Kosten (2501)
 
N°18 : Olivier Renet (2494)
 
N°19 : Eloi Relange (2490)  
 
N°20 : Arnaud Hauchard (2487)
 
N°21 : Gilles Miralles (2485)
 
N°22 : Bachar Kouatly (2475)
 
N°23 : Emmanuel Bricard (2473)
 
N°24 : Eric Prié (2467)
 
N°25 : Darko Anic (2467)
 
N°26 : Mircea Sergiu Lupu (2455)
 
N°27 : Cyril Marcelin (2441)  
 
N°28 : Jean Luc Chabanon (2411)
 
N°29 : Marc Santo-Roman (2395)
 
N°30 : ................................. ?

 

67 maîtres internationaux (voir sur le site de la FFE rubrique Equipe de France) :

3 grands maîtres françaises :

Maria Leconte (2332), Sophie Milliet (2328), Roza Lallemand (2279)

13 maîtres internationaux féminine : (voir sur le site de la FFE rubrique Equipe de France)

 

EN COURS : Les normes de grands maîtres :

Jean Pierre Boudre (2334), Didier Collas (2443), Mathieu Cornette (2388), Aurélien Dunis (2534), Laurent Guidarelli (2462), Jean René Koch (2441), Jean Pierre Le Roux (2497), Fabien Libiszewski (2467), Jean Luc Seret (2371).

EN COURS : Les normes de maîtres, de grands maîtres et maîtres féminin :

Voir sur le site de la FFE

 

Histoire des mini grands maîtres ici sur ChessBase (en anglais).

Article proposé par Marius du Site ECHECS ET PATRIMOINE

Publié dans Les DOSSIERS

Commenter cet article