Les échecs au Maroc

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Que se passe-t-il au Maroc ? 

Abdelaziz Onkoud du site Maroc Echecs:

C’est avec regret que nous soussignés, quelques-uns des meilleurs joueurs marocains actuels, exprimons notre profonde indignation et notre désaccord total avec la politique actuelle pour le moins douteuse de la fédération royale marocaine des échecs et à sa tête M. Mustapha AMAZZAL.

De par sa gestion qui laisse à désirer, son manque total de stratégie de développement du sport et ses nombreux dysfonctionnements aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale, le présent bureau fédéral a conduit les échecs marocains droit vers le précipice.

Nous dénonçons ainsi les faits suivants :

Une absence totale de transparence dans la gestion d’une fédération qui manque de structures puisque le bureau fédéral et les différents comités de la fédération n’existent plus que sur le papier (notamment suite à de nombreuses démissions). En effet, c’est au président que reviennent toutes les décisions, qu’elles soient administratives, financières ou techniques.

Une gestion financière catastrophique (absence de fonds, mauvaise gestion des moyens disponibles).

Un manque frappant de communication avec les clubs, les ligues et les médias et le déni de toute initiative prise dans ce sens.

Des conditions d’organisation déplorables des compétitions nationales (mauvais planning, conditions de jeu décevantes, hébergement de mauvaise qualité, arbitrage incompétent, etc.…)

Un abus flagrant du pouvoir et l’utilisation de sanctions arbitraires et abusives des meilleurs jeunes ainsi que de quelques dirigeants et des joueurs de haut niveau.

Le préjudice porté à l’image du Maroc tant au niveau arabe qu’au niveau international suite au scandale, révélé par une partie d’entre nous, des falsifications des normes pour l’obtention de titres d’arbitres internationaux.

En l’absence de toute perspective de redressement de la situation des échecs au Maroc vu l’absence de toute stratégie de la part du bureau actuel de la FRME visant à améliorer la gestion de l’affaire échiquéenne et sortir notre noble sport de son marasme actuel et dans le but de restituer l’image des échecs marocains.

Nous avons décidé de boycotter toutes les activités de la FRME et revendiquons la réunion d’une assemblée générale extraordinaire pour élire un nouveau bureau fédéral.

Nous lançons ici un appel solennel à toutes les bonnes volontés, responsables et décideurs au pays, particulièrement le ministère de la jeunesse et du sport , et au sein de la FIDE, pour qu’ils interviennent d’urgence et ordonnent l’ouverture d’une enquête pour sauver ce qui peut encore l’être.

Signés :

- Hicham Hamdouchi 2579 Grand maître international
- Mohamed Tissir 2457 Maître international.
- Abdelaziz Onkoud 2427 Maître international.
- Najib Draoui 2379 Maître de la Fide.
- Jacques Elbilia 2358 Maître de la Fide
- Tarik Rrhioua 2329 Maître de la Fide
- Ali Sebbar 2290.
- Karim Ismail 2288.
http://www.maroc-echecs.com

Commenter cet article