Championnat du Monde d'échecs: La fin déjà ?

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

La Guerre des communiqués entre Topalov et Kramnik :

 

Cela aurait pu être un beau match, le match de la réunification, mais nous assistons aujourd’hui à un bien triste spectacle avec en duel Topalov et Kramnik, sur un terrain qui n’est pas le leur.

 

Round 1 : Réclamation de l’équipe de Topalov, le bulgare menace de ne plus jouer (Voir l’article précédent pour plus de détails)

L'équipe de Topalov soupçonne Kramnik de triche en raison de ses nombreux allers et retours entre les toilettes et l'échiquier.

Round 2 : La décision de la commission d’appel

A la suite la première réclamation envoyée par Silvio Danailov (voir ci-dessus), la FIDE a décidé de mettre en place des toilettes communes pour Topalov et Kramnik.

L’équipe du Bulgare reprochait au russe de se rendre très régulièrement dirige dans la salle de repos et aux toilettes (en moyenne 25 fois la salle de relaxation et plus de 50 fois les toilettes). Ces dernières sont les seuls endroits sans surveillance vidéo.

Round 3 : La nouvelle protestation de l’équipe de Topalov

Deux heures après avoir publié sa décision le comité d’organisation reçu une nouvelle protestation de l’équipe de Topalov. Celle-ci exige que les deux joueurs doivent être accompagnés par un arbitre adjoint lors de leur passage à la salle de repos. L’équipe de Topalov mentionne aussi le fait que si le match continu le bulgare ne serrera pas la main de Kramnik.

 

Un extrait traduit par mes soins de la lettre : « Le champion Veselin Topalov du monde est outragé par le comportement soupçonneux de son Vladimir Kramnik. Ce dernier prend en effet prend les décisions les plus significatives après un passage en salle de repos.

En dépit de ce qui précède, au nom du jeu d'échecs et aux millions d'amoureux d'échecs, Veselin Topalov a décidé de continuer le match à condition que des mesures garantissant le respect du jeu soient prises.

Si le match continue, le champion du monde s'abstiendrait de serrer la main à M. Kramnik avant les parties et ne participerait pas aux conférences de presse communes avec lui. Veselin Topalov participera seul aux conférences de presse. »

Round 4 : Kramnik n’accepte pas les décisions prises et menace à son tour de ne plus jouer

 

Peu de temps après l’équipe de Kramnik envoie à son tour un communiqué au comité d’organisation :

Celui-ci mentionne que l'équipe de Vladimir Kramnik n’accepte la décision du Comité et que « Les protestations de l'équipe de Topalov et les soupçons dans de M. Topalov sont tout à fait honteux et touchent à l'intimité de M. Kramnik."

Un extrait traduit par mes soins de la lettre : « Avec une telle décision le Comité d’organisation du championnat du Monde d’échecs viole clairement les règles et des règlements du match et les droits de M. Kramnik.

La clause stipulait dans le contrat que la « FIDE fournira un toilette et une salle de repos pour les deux joueurs a proximité du lieu de jeu (dans des coulisses si cela est possible). La salle de repos devra être équipé d'un écran et sera équipé de telle manière que les joueurs puissent se rafraîchir. Les raisons pour laquelle M. Kramnik est entrer dans sa salle de repos régulièrement sont simples : Les toilettes sont petites et M. Kramnik aime marcher. Il utilise donc l'espace de la salle de repos. L’équipe de Kramnik a informé sur ce point la commission d’appel avant que celle-ci statue. Il a été également mentionné que M. Kramnik boit beaucoup d'eau pendant les parties. »

Round 5 : Le match n’a pas repris…

Topalov gagne par forfait le 5e match. Est-ce le round final ?

L’arbitre va-t-il siffler la fin du match ? Dans tous les cas un carton s’impose pour les deux parties.

Site officiel ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article