Règlement du Top 16: Partie 1

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Règlement du Top 16 : Partie 1

1. Organisation générale :

1.1. Structure :

16 équipes composent le Top 16

Les clubs des principautés de Monaco et d'Andorre sont autorisés à participer au championnat de France des clubs. Ils peuvent accéder au top 16 sous réserve de ne pas participer à la plus haute division d'un autre championnat fédéral.

Le groupe de Top 16 est organisé sous la responsabilité de la Direction Technique nationale.

1.2. Déroulement de la compétition :

Le Championnat se joue par équipes de Clubs. Un club ne peut engager qu'une équipe en Top 16 et une équipe en NI.

En Top 16, sont constitués deux sous-groupes de 8 équipes dans chacun desquels se dispute un tournoi toutes rondes. A l’issue de cette première phase, les quatre premiers de chaque sous-groupe sont placés dans la poule haute, les quatre derniers dans la poule basse. Dans chaque poule, se rencontrent seulement les équipes n’ayant pas joué ensemble lors de la première phase.

A l’issue de la saison :

Les quatre dernières équipes du Top 16 sont reléguées en Nationale 1.

Les deux premiers de chaque groupe de NI accèdent au Top 16.

1.3. Engagements :

Dès la fin du Championnat de la saison précédente, des formulaires d’engagement en Top 16 sont expédiés aux Clubs concernés qui doivent les renvoyer avec les droits d’inscription avant la date limite fixée par la Fédération, sous peine de non inscription au Championnat.

Les Clubs de Top 16 doivent mettre gratuitement à disposition dans leur ville une salle permettant de bonnes conditions de jeu pour les matches qui y seraient fixés, en désignant l’organisateur de ceux-ci, et ils doivent être inscrits en Coupe de France.

Les Clubs du Top 16 doivent avoir une équipe engagée en Interclubs Jeunes. Tout club en infraction sera exclu de la compétition.

1.4. Licences :

1. Les joueurs doivent être licenciés pour la saison en cours et ne peuvent jouer que pour le compte du club dans lequel ils sont licenciés.

2. Si un joueur est dans l'incapacité de présenter sa licence, son capitaine rédige une attestation sur l'honneur dans laquelle il certifie que le joueur est bien licencié dans son club pour la saison en cours.

Cette attestation sera jointe au procès-verbal du match. L’absence d’attestation entraîne pour le joueur d’être considéré comme non licencié.

3. Les états navettes comportant les demandes des licences A des mutés évoluant dans les équipes doivent avoir été expédiées à la Fédération au plus tard le 30 novembre (cachet de la poste faisant foi) de la saison.

Publié dans 100 % TOP 16

Commenter cet article