Le budget de la FFE:

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Le sponsoring multiplié par 40 depuis l'arrivée de Jean Claude Moingt

Voici ce que ne nous pouvions lire sur le site de la FFE au mois de septembre:

« Un accord important entre la FFE et BNP Paribas (17e entreprise mondiale) a été officialisé le mercredi 13 septembre, en présence d'une cinquantaine de chefs d'entreprises et de nombreux journalistes. Antoine Sire, directeur de la Communication, du marketing et de la publicité de BNP Paribas, a montré le réel intérêt de son groupe pour une discipline dont il considère qu'elle véhicule des valeurs d'excellence, de formation de l'esprit, et de citoyenneté qui correspondent à son image. Jean-Claude Moingt, de son côté, s'est félicité de l'accueil chaleureux rencontré à Saint-Quentin-en-Yvelines, et a insisté sur les perspectives de développement qu'ouvre cette étroite collaboration avec un partenaire aussi prestigieux que BNP Paribas. »

Depuis l’arrivée à la tête de la FFE de Jean-Claude Moingt, le sponsoring a été multiplié par 40. Aujourd'hui cette source de financement approche les 400 000 € par an !!

Voici quelques précisions grâce à une interview de Jean Claude Moingt, le président de la FFE:

L’accord avec BNP Paribas

1) Un accord « historique » a été conclu entre la FFE et BNP Paribas. On parle de 600.000 € sur 3 ans, soit 200 000 € par an. Ces chiffres sont-ils exacts?

Tout-à-fait. Et c’est en fait beaucoup plus, car les ligues et les clubs vont également pouvoir être aidés par les agences locales ou régionales de BNP Paribas. Et n’oublions pas les outils de communication dédiés qui vont être développés (kakemonos, calicots, sweats pour les équipes de France, T-shirt…). Et comment quantifier la puissance de BNP Paribas en termes de communication, et le fait d’être associé à une entreprise aussi prestigieuse (la 17e mondiale et la seconde en France, après Total) ? Cela n’a pas de prix !

2)Comment s’est conclu cet accord ? (Les rendez vous ont-ils été nombreux ? A-t-il été facile de convaincre les responsables de la banque ? A quand remontent les premiers contacts ? etc)

Tout à été bouclé en un rendez-vous ! Puis nous avons repris contact par mail et téléphone. J’avais dit que je mettrais mes relations aux services de la FFE, c’est grâce à ce tissu relationnel que j’ai pu rentrer en contact avec Antoine Sire en mars dernier. Je peux dire que le courant est bien passé entre nous et surtout que nous étions en phase sur la politique à mettre en œuvre pour le développement du jeu d’Echecs en France. C’est aussi pour moi et mon équipe la confirmation que nous avons pris le bon cap dès notre arrivée, en janvier 2005. Je sais parfaitement que nous avons un peu bousculé les habitudes de certains, mais les résultats sont là et c’est l’essentiel. Car il ne faut pas oublier l’autre grande réussite avec nos locaux à Saint-Quentin-En-Yvelines. J’en profite pour saluer le remarquable travail réalisé par Laurent Vérat, le Directeur Général de la FFE, sur ces deux dossiers. Certes Laurent est un ami d’enfance, mais c’est surtout pour ses compétences exceptionnelles qu’il est présent à mes côtés. Et oui, c’est lui et moi ( + Joël Lautier et Léo Battesti) qui représentons la FFE dans les ministères et sur les grands dossiers et c’est plutôt une bonne chose pour la FFE...

3) Cette somme doit elle servir à des commissions ou à des manifestations en particulier ?

Elle doit servir au développement de notre sport, donc la majorité des actions nouvelles que nous allons développer grâce à ce partenariat sont en direction des jeunes (scolaires), des clubs modestes à travers le Fonds d’Aide aux Projets, de la formation avec la labellisation des « Clubs Formateurs » et le haut niveau jeunes. Car depuis septembre 2005, la FFE prend à sa charge l’intégralité des frais liés à un Championnat du Monde et d’Europe jeunes, nous avons renforcé l’encadrement, développé le Pôle Espoir et augmenté le nombre de stages. Une partie non négligeable sera aussi affectée au fonctionnement administratif de la FFE, sans oublier la Communication.

4)Quelles sont les perspectives que cet accord va donner aux échecs ?

Il est encore trop tôt pour avancer quoi ce soit, mais comme dans ce pays, on ne « prête qu’aux riches », ce partenariat va changer notre image et nous mettre en position de force face à n’importe qui. Comme me l’a dit Antoine Sire : « Maintenant, c’est vous qui allez choisir vos partenaires ! » Certes, il ne faut pas s’enflammer, et rester les pieds sur terre. Mais quand on voit ce que BNP Paribas a apporté au Tennis en un peu plus de 30 ans, il y a de quoi être optimiste pour notre chère FFE, et tous les passionnés que nous sommes.

Les partenariats privés:

5)Depuis votre arrivée à la tête de la FFE, le sponsoring a été multiplié par 40 et approche désormais les 400 000 €. Pour la saison 2006-2007, l’équipe dirigeante a encore augmenté le budget de 25% en passant de 1.6 millions d’euros à 2 millions d’euros. Cette source de financement représente actuellement 25% du budget. Quels sont les objectifs de tous les partenariats, et quelles en sont les durées ?

Je tiens à préciser qu’à mon arrivée la FFE n’avait aucun partenaire et qu’aujourd’hui nous comptons des entreprises prestigieuses comme Multicoms, CNES, La Halle, A2 Consulting, ainsi que la Compagnie Nationale du Rhône pour le Championnat de France. Les partenariats sont inscrits dans la durée puisque nous avons signé pour 3 ans avec BNP Paribas et Multicoms, pour 2 ans avec La Halle et A2 Consulting.

Les « grands travaux » de la saison 2006-2007:

6)Quels seront les grands projets de le FFE pour la saison 2006-2007 ?

D’abord reconstituer des fonds propres, car c’est quand on a de l’argent que l’on peut faire des économies !  Ensuite il faut prendre à bras le corps le problème du nombre de licenciés car depuis 3 ans, nous sommes en baisse légère, mais constante. C’est cela l’enjeu de cette saison, il faut inverser la courbe. C’est la priorité donnée au budget qui sera présenté lors de l’Assemblée Générale de janvier.

Merci à Jean Claude Moingt pour sa disponibilité.

Publié dans Les DOSSIERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article