Interview de Pierre Barthélémy

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Le blog de Pierre Barthélémy est devenu un site incontournable pour tous les joueurs d'échecs désireux de suivre l'actualité. La mise à jour est quotidienne, la qualité de l'information est bonne et la plûme de l'auteur est très agréable. ICI

L'interview de Pierre Barthélémy

1. Présentez-vous :

J’ai 39 ans. Je suis journaliste au Monde depuis 1992. J’ai d’abord commencé à ce que l’on appelle le secrétariat de rédaction, c’est-à-dire l’endroit stratégique du journal où les articles sont relus, titrés, coupés si besoin, hiérarchisés, mis en forme. Puis, en 1996, je suis passé à la rubrique Sciences où j’ai essentiellement couvert l’astronomie et l’archéologie. Aujourd’hui, je codirige le service Sciences et environnement. Quant aux échecs, j’en suis l’actualité depuis 1993 et la scission entre Kasparov et la FIDE. J’ai couvert 5 championnats du monde (Kasparov-Short ; Kasparov-Anand ; Kasparov-Kramnik ; Kramnik-Leko et Kramnik-Topalov) et 4 matches homme-machine (Kasparov-Deep Blue 1996 et 1997 ; Kramnik-Deep Fritz 2002 et 2006).

2. Pouvez vous nous raconter votre parcours échiquéen (de vos débuts à aujourd’hui) ?

J’ai appris à jouer quand j’étais enfant avec mon père et le bréviaire des échecs de Tartakover, mais je ne suis pas allé plus loin pendant très longtemps. Le monde des échecs et les grandes compétitions m’ont toujours intéressé et je les suivais. De fil en aiguille, j’ai eu envie de m’améliorer. En 1997, je me suis inscrit au club d’Issy-les-Moulineaux. Je dois dire que je n’étais pas très assidu. Je jouais quelques parties par an en championnat des Hauts-de-Seine. Sinon, je n’ai joué que 4 tournois, dont le championnat de Paris en 2005, qui m’a servi de base pour une série d’articles dans Le Monde 2, notre magazine hebdomadaire. C’est là que j’ai obtenu ma dernière perf’ pour obtenir un classement FIDE à 1919. Depuis, je n’ai plus joué une seule partie longue et, cette année, je ne me suis pas réinscrit au club car, entre ma grande famille (j’ai quatre enfants) et mon travail, je n’ai plus le temps de travailler les échecs. A l’occasion, je fais un petit blitz sur Internet.

3. Pourquoi avez-vous créé le site, Echecs Info, devenu incontournable (http://echecs-info.blogspot.com) ? Pouvez vous nous le présenter ?

Echecs Info a été créé après la fin du championnat du monde Kramnik-Topalov d’Elista, que j’avais suivi sur un premier blog lancé spécialement pour l’occasion, sur le site Internet du Monde. Les gens du Monde Interactif en étaient satisfaits et souhaitaient que je poursuive l’expérience mais ne pouvaient me donner les moyens financiers de faire des reportages ou des portraits. Je ne cherche évidemment pas de rémunération pour mes articles (j’ai toujours traité les échecs en bénévole depuis 1993) mais au moins de quoi rembourser mes frais. Comme je propose un vrai contenu journalistique et non une compilation de résultats, ce que d’autres font très bien, cela a un prix. J’ai donc changé de blog pour pouvoir mettre de la publicité. Echecs Info était né.

4. Le site en chiffre :

Nombre de pages vues : du 23 octobre, date de lancement, au 29 novembre, 22521 pages vues.

Moyenne du nombre de visiteurs par jour : 402, ce qui me déçoit quelque peu.

Nombre record de visiteurs pour une journée : 932, le 27 novembre, jour de la défaite de Kramnik contre Deep Fritz, avec le fameux mat en un coup oublié.

Echecs Info

L'actualité internationale des échecs pour le public francophone, par Pierre Barthélémy, journaliste au "Monde".

5. Le site Echecs Mag a créé une nouvelle rubrique : 100 % Top 16. Parlons rapidement de cette compétition :

- Dites nous quelques mots sur cette compétition : C’est évidemment une compétition-phare mais elle n’est absolument pas médiatique, ce qui est un grave défaut car personne n’en parle jamais, hors du milieu des échecs. C’est d’ailleurs un des principaux problèmes de la discipline.

- Votre pronostic pour cette année ? Sans doute plus serré que les années précédentes en raison de la fin du NAO. Cela dit, je pense que le Chess XV a un petit plus.

6. Que représentent pour vous les échecs ? Que vous procurent-ils ?

Il s’agit bien sûr d’une passion, d’une évasion… Cela ne se décrit pas.

7. Quelles sont les anecdotes les plus insolites que vous ayez connues aux échecs ?

J’ai assisté à une soirée où Kasparov, devant une assemblée de la haute bourgeoisie parisienne, a fait un exposé expliquant comment les érudits occidentaux avaient écrit et détourné l’histoire de l’humanité… Pour moi qui ai fait des études d’histoire, c’était incroyable de voir Kasparov mettre son cerveau au service d’une thèse aussi farfelue.

8. A quoi ressemble une journée type de Pierre Barthélémy ?

Au Monde de 6h30 à 18h30. A la maison après…

9. Quelles sont vos autres activités et passions ?

Lecture et écriture. Je suis l’auteur du Code Voynich, un ouvrage sur un manuscrit extrêmement mystérieux, qui se trouve aujourd’hui à l’université de Yale. Magnifiquement illustré, ce manuscrit est écrit dans un langage et un alphabet inconnus. On ignore qui en est l’auteur, ce qu’il raconte, s’il s’agit d’un code ou d’un canular génial du XVIe siècle. C’est le mystère à l’état pur, un pari pour l’esprit.

10. Comme il est d’usage dans Echecs Mag et pour mieux vous connaître voici des questions pas « échiquéennement » correctes :

L’attitude qui vous déplait la plus chez un adversaire : le mépris

Votre premier entraîneur : je m’entraînais tout seul, avec quelques livres.

Votre meilleur entraîneur : …

Votre plus belle partie : une partie où, après une suite d’échanges compliqués, le cavalier restant de mon adversaire était emprisonné au milieu de l’échiquier.

Plutôt jeu positionnel ou plutôt jeu tactique : plutôt attentiste et basé sur la contre-attaque.

Plutôt les noirs ou plutôt les blancs : ni l’un ni l’autre.

Joueur et joueuse préférés : Difficile à dire. J’ai tout de même beaucoup lu et relu Mes 60 meilleures parties de Bobby Fischer qui est d’une clarté exemplaire.

Le tournoi le mieux réussi : Bagneux 2004, 15e sur 72 avec 4,5/7 (+3 =3 –1).

Le tournoi le plus raté : Issy-les-Moulineaux les deux fois où j’y suis allé.

Le tournoi à ne pas rater : sans aucune objectivité, Issy-les-Moulineaux…

Votre bête noire aux échecs : Je n’ai jamais joué deux fois contre le même joueur…

Plat préféré : trop difficile de répondre, j’aime tant de choses.

Boisson préférée : eau (je ne bois pas d’alcool).

Emission préférée : Je n’ai pas la télé…
   Livre préféré :
Houlaaaa…. Joker.

Auteur préféré : Pareil. Peut-on choisir entre Céline, Proust, Flaubert, les grands auteurs russes du XIXe siècle, Nabokov, Garcia Marquez, Joyce Carol Oates, James Ellroy, Donald Westlake et tous ceux que j’oublie ? Cela dépend de l’humeur.

Film préféré : Troisième joker… Un gros tropisme vers le cinéma américain (Kubrick, Coppola, Eastwood , Welles, Scorcese, Tarentino, Woody Allen ; j’ai aussi adoré The Usual Suspects, Seven, Le Silence des agneaux, Matrix 1 mais pas les deux autres et la liste est sûrement très longue).

Sport préféré : Les échecs, voyons. Je me suis assez battu pour que mes articles sur les échecs passent dans les pages Sports du Monde…

Ville préférée : Paris

Journal préféré (autre que les échecs) : Le Monde (réponse assez peu objective).

Site internet préféré : Je me sers tellement d’Internet pour mon travail que je n’ai aucune envie ensuite de surfer pour me distraire…

Olivier Coudrette et Pierre Barthélémy

Publié dans Les INTERVIEWS

Commenter cet article