Biographie de Garry KASPAROV

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Garry KASPAROV

 


Son palmarès est étincelant, sa longévité au plus haut niveau exceptionnelle, ses contributions dans les ouvertures énormes, ses parties des bijoux d’une immense valeur… Garry Kasparov ne laisse personne indifférent. Ses détracteurs sont nombreux mais force est de constater que le joueur d’échecs la plus populaire du monde compte bien plus de supporters. Kasparov est jugé par beaucoup comme étant le meilleur joueur d’échecs de tous les temps.

 

Joueur d’échecs, homme d’affaire et aujourd’hui politicien, Kasparov est un joueur d’échecs hors du commun. Echecs Mag vous propose modestement une biographie originale de « l’Ogre de Bakou » :

Garry KASPAROV est né le 13 Avril 1963 à 23h45 sous le nom de Garik Kimovitch WEINSTEIN à Bakou. Actuellement capitale de l’Azerbaïdjan (voir Carte), Bakou était au moment de la naissance du champion une ville sous tutelle de l’URSS.


 

Ses grands parents et parents :

Le grand père maternel de Kasparov était un ingénieur chargé de la production de pétrole dans la région de Bakou. Il lui communiqua sa passion de la philosophie et de la politique. Sa grand-mère maternelle, diplômée d’économie, consacra sa vie à élever ses trois filles. Son grand père paternel était musicien.

Sa mère (KASPARIAN) (en photo) d’origine arménienne et son père juif (WEINSTEIN) se sont rencontrés à l’institut de recherche. Son père travaillait dans les laboratoires tandis que sa mère passait un diplôme spécialisé dans les automatismes et la télémécanique.

Elle dû abandonner son travail de scientifique afin de gérer et de soutenir la carrière de son fils prodige. Kasparov était alors âgé de 18 ans.


Le meilleur joueur d’échecs de tous les temps :

La découverte du jeu à 5 ans : Peu avant son sixième anniversaire, ses parents tentent de résoudre un problème du maître Abramian, publié dans un journal russe. Sans n’avoir jamais joué mais fort de ses nombreuses observations, le jeune Garry trouva la solution de l’exercice.


Son père décida dans la journée de lui apprendre la marche des pièces et la notation des coups. Il lui apprit très rapidement les ouvertures et l’art du mat.

A 6 ans : Voilà quelques mois que Garry a appris le fonctionnement des pièces. Il est déjà capable de battre son père et ne cesse de jouer. Il défie tous les invités.

A 7 ans, Garry perdit son père (39 ans). Son rêve est alors de devenir médecin militaire.

Peu de temps après il n’imagine plus sa vie sans la pratique de son jeu favori. Désormais sa vie sera vouée aux échecs. Durant la même année, il commence à suivre des cours au palais des jeunes Pionniers. Son premier entraîneur est très surpris de sa mémoire exceptionnelle et de sa faculté à analyser des problèmes.

A 9 ans, il se qualifie pour la finale du championnat de blitz de Bakou. Ceci lui value la présence de son nom dans la presse locale.

A 10 ans, il se rend deux dois par semaine à l’école présidait par BOTVINNIK.

A 11 ans, il repris le nom de jeune fille de sa mère (Clara KASPARIAN) d’origine Arménienne en le russifiant.

Kasparov à 12 ans face à Karpov

A 12 et à 13 ans, il bat pour la première fois un grand maître international et remporte le championnat d’Azerbaïdjan puis le championnat junior d’URSS.

C’est l’année durant laquelle il sortit pour la première fois du territoire pour jouer aux échecs.


1979 : l’année de la révélation :

C’est en effet à l’age de 16 ans qu’il marque les esprits en remportant avec 2 points d’avance un tournoi l’opposant à 14 Grands Maîtres Internationaux et un Maître International.

Son élo grimpe désormais à 2545. C’est aussi en 1979 qu’il déclare : « Fischer est le meilleur joueur du monde et Karpov n'est qu'un joueur de bistrot ».

A 17 ans, il devient champion du Monde Junior en devançant Nigel SHORT d’un point et demi. C’est également durant l’année de ses 17 ans qu’il obtient le titre de GMI. Son élo est de 2595.

A 18 ans, son classement Elo atteint les 2625. Il termina second, derrière Anatoly KARPOV du Tournoi de Grands Maîtres de Moscou et remporta le championnat d’URSS.

A 19 ans, il gagne l’interzonal de Moscou avec un résultat flamboyant : 7 gains et 6 nulles. Une performance qui lui permis de devenir candidat au titre Mondial.


Grâce à ses victoires successives faces à BELIAVSKI, KORTCHNOÏ et SMYLOV, il gagne le droit à 21 ans d’affronter le champion du Monde Anatoly KARPOV pour la couronne Mondial. Après avoir été mené 5-0, il réussit à réduire l’écart et à porter le score à 5-3 après 6 mois de compétition. La FIDE, par la voix de son président Florencio Campomanes, décide d’interrompre le match en raison de la mise en danger de la « santé des joueurs ». KARPOV conserve donc son titre acquis en 1975.



1985 : Champion du Monde à 22 ans

C’est à 22 ans et plus particulièrement le 3 septembre 1985, qu’il est sacré meilleur joueur du Monde en remportant le duel l’opposant à KARPOV (13 points à 11).

Il devient après deux mois de lutte, le plus jeune champion du Monde de l’histoire des Echecs.

A 23 ans, il défend avec brio son titre face à KARPOV à Londres puis Leningrad.

A 24 ans, il conserve son titre en neutralisant KARPOV à Séville, lors d’un nouveau duel pour le titre mondial.

A 25 ans, un logiciel créé par un professeur de mathématique de l’université de Vancouver évalue Garry Kasparov comme étant le meilleur joueur d’échecs de tous les temps. Grâce à un logiciel conçu pour analyser une grande quantité de statistiques et réaliser un classement « intemporel des meilleurs joueurs du monde », nous apprenons que KASPAROV devancerait KARPOV, CAPABLANCA, LASKER, FISCHER et ALEKHINE.

A 26 ans, il gagne de très nombreuses victoires dans des tournois internationaux. Avec un élo à 2810, il est le premier joueur de l’histoire à passer la barre des 2800. Il gagne aussi un match face à l’ordinateur réputé être le plus fort de l’époque : DEEP THOUGT.


A 27 ans, il conserve son titre de meilleur joueur de la planète en battant de nouveau KARPOV à New York et à Lyon.

A 29 ans, se sentant lésé par la FIDE, il entretient de très mauvaises relations avec la FIDE.

A 30 ans, le King refuse de défendre son titre et crée l’association des joueurs d’échecs professionnels (PCA). En septembre de la même année est organisé le premier championnat du monde PCA. Garry Kasparov remporte le titre en battant en finale Nigel SHORT.

A 31 ans, il conserve son titre à New York, lors du championnat du Monde Intel-PCA, face à ANAND.


A 34 ans, il s’incline (3,5 à 2,5) lors d’un match en 6 parties face à l’ordinateur conçu par IBM : DEEP BLUE. C’et un événement historique puisque c’est la première fois qu’un ordinateur surclasse un champion du Monde en cadence lente.

A 36 ans, il obtient le plus fort classement de tous les temps : 2851 élos. Son record n’a pour le moment jamais était battu.

A 37 ans, il perd sa couronne Mondial en étant battu  par Vladimir KRAMNIK à Londres.

A 42 ans, (le 11 Mars 2005) et après avoir remporté une nouvelle fois le prestigieux tournoi de Linares, il annonce son retrait de la compétition à la surprise générale. Le meilleur joueur d’échecs de tous les temps pour bons nombres de spécialistes, explique les motivations de son retrait par l’énorme pression  subie ces dernières années ainsi que le manque de soutien de la FIDE. (En photo: Kasparov annonce son retrait)


A 43 ans, son nom n’apparaît plus sur la liste élo de la fédération internationale (FIDE). (En photo de gauche à droite: Kasparov, sa femme Julia, son fils Vadim et sa mère Clara)

Ne ratez pas dans quelques jours la suite de cette biographie !!

Publié dans Biographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article