Biographie de Garry KASPAROV

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Biographie de Garry KASPAROV 2e Partie


Sa meilleure partie :

Quand il fût demandé à « l’Orgre de Bakou » qu’elle avait été sa plus belle partie, Garry Kasparov cita sa partie face à Topalov jouée en 1999 à Wijk aan Zee au Pays Bas.

Echecs Mag vous propose de revenir sur cette très belle partie et son très beau sacrifice de tour au 24e coup :

Garry Kasparov (2812) – Velesin Topalov (2700) :

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.Fe3 Fg7 5.Dd2 c6 6.f3 b5 7.Cge2 Cbd7 8.Fh6 Fxh6 9.Dxh6 (les noirs se voient contraint de jouer de préparer le grand roque) Fb7 10.a3 e5 (laisse la case e7 pour la dame)

11.0-0-0 De7 12.Rb1 a6 (Ce coup prépare la poussée c5. Cependant le plan des blancs visant à installer un cavalier en a5 semble apporter une position confortable à Kasparov) 13.Cc1 (le cavalier vise la case a5 via c1 et b3) 0-0-0

14.Cb3 exd4 15.Txd4 c5 16.Td1 Cb6 17.g3 ! (Sans se soucier de l’arrivée du cavalier en c4. Par ce coup Kasparov souhaite installer son fou de cases blanches sur la diagonale h3 c8)  Rb8

18.Ca5 Fa8 19.Fh3 d5 20.Df4+ Ra7 21.The1 ( 21. … dxe4 22. fxe4 The8 Cd5 +-) d4 22.Cd5 Cbxd5 23.exd5 Dd6(voir diagramme)


24.Txd4! cxd4 (Kasparov estima que Db6 permettait aux noirs de s’en sortir. La suite suivant semble le confirmer 24. … Db6 25. Cb3 g5 26. Dd2 g4 27. Txd4 Cxg4 28. Fxd4 Fxd5 29. De3 Fxb3 30. cxb3=)

25.Te7+! (25. Dxd4+ était mauvais : 24. ... Db6 26. Te7+ Cd7 !)

25. … Rb6 (Dxe7? 26. Dxd4+ Rb8 27.Db6+ suivi de mat) 26.Dxd4+ Rxa5 (26. …Dc5 27. Dxf6+ Dd- 28. Fe6 ! Fxd5 29. b4 ! +-)

27.b4+ Ra4 28.Dc3 (28. Ta7 !! était meilleur comme le souligne le GMI Kavalek. Même si la suite mène à une position bien préférable pour les blancs : 28. Ta7 Fb7 29. Fd7 Tc8 30. Dd3 Cc3+ 31. Rb2 Df6 32. Dd4 !! Cd1+ 33. Rc1 +-)

28. … Dxd5 (28. … Fxd5 29. Rb2 +-) 29.Ta7 (les noirs doivent donner une pièce pour parer le mat) Fb7 30.Txb7 Dc4 (la menace des Blancs était Ff1 suivi de Fxb5)

31.Dxf6 Rxa3 32.Dxa6+ Rxb4 33.c3+! Rxc3 (Va suivre maintenant une manœuvre de la Dame Blanche extrêmement subtile et très brillante. De l’art à l’état pur)

34.Da1+ Rd2 35.Db2+ Rd1 36.Ff1! Td2 (Dxf1 37.Dc2+ suivi de mat)

37.Td7! Txd7 38.Fxc4 bxc4 39.Dxh8 Td3 40.Da8 c3 41.Da4+ Re1 42.f4 f5 43.Rc1 Td2 44.Da7 1-0

 

Son élo :

Il obtient en juillet 1999 le plus fort élo jamais atteint : 2851. Seuls 4 joueurs ont franchi la barre des 2800 élos : Veselin TOPALOV (2813), Vladimir KRAMNIK (2811), Vischi ANAND (2803) et Garry KASPAROV (2851).

En photo: La progression élo de Garry Kasparov de 1981 à 2003

 

Kasparov parle de Botvinnik, son premier entraîneur :

« Botvinnik m’a aidé à développer mon caractère et ma volonté. Le dialogue avec cet homme intelligent, savant et joueur d’échecs, m’a fait beaucoup réfléchir. De moi, il exigeait beaucoup et d’abord que je me consacre aux échecs et au travail. Il m’a enseigné à chercher obstinément, à trouver, à douter, à abandonner et à chercher de nouveau, inlassablement. Grâce à quoi j’ai appris bien des choses utiles ».

« Le service qu’il ma rendu n’a pas de prix »

 

Ne ratez pas dans quelques jours la suite de la biographie

Publié dans Biographie

Commenter cet article