Biographie de Garry KASPAROV

Publié le par Olivier Coudrette, rédacteur d'ECHECS Mag

Garry KASPAROV 3e Partie


Anecdotes :

Son prénom: Durant les deux premiers mois de sa vie Garry Kasparov n’avait pas de prénom. Son père choisit Garik en lisant un livre dont un des personnages était nommé ainsi.


Le jeune Garry à l'école: A 8 ans, le directeur adjoint de son école demanda à son institutrice si le jeune Garik était normal. Elle répondit : « il est normal mais sait beaucoup de choses ». Son institutrice avoua aussi à sa mère qu’elle devait préparer ses cours très consciencieusement, de peur que le jeune Garry s’aperçoive d’une erreur.

Son père: Garry Kasparov possède en permanence une photo de son père dans son portefeuille.

Son premier amour: C’est à 16 ans que Garry Kasparov connu son premier grand amour.

Sa maladie: Atteint d’un petit problème au cœur jusqu'à l’âge de 14 ans, un médecin lui conseilla d’abandonner la compétition. Il avait alors 10 ans.

 

Son diplôme: Kasparov est diplômé en langues étrangères avec la mention très bien. Un diplôme lui permet d’enseigner.

La presse à ses débuts: Voici l’extrait d’un article publié en 1974 après un tournoi, dans le bulletin du Club de Moscou : « Son insuffisance fondamentale, aux échecs, vient de son effusion excessive ; son défaut étant d’en venir prématurément à des conditions agréables »



Ses citations :

« Les échecs sont une torture mentale. »

« Les échecs sont une lutte et un sport pour moi. Mais à l'évidence, je ressens les échecs comme une fusion entre la science et l'art... je suis reconnaissant aux échecs, tout d'abord, parce qu'ils m'ont aidé à me comprendre plus clairement, choisir ma voie dans la vie. »

« Botvinnik a essayé d’enlever le mystère des échecs, le rapprochant toujours aux situations de la vie ordinaire. Il a eu l'habitude d'appeler les échecs un problème typiquement inexact semblable à ceux que les gens doivent toujours résoudre dans leur vie quotidienne. »

« Au fond de moi, je me sens être un artiste... mais il faut que je gagne ! »

« Quand votre maison est en feu, vous ne pouvez pas être dérangé par vos voisins. Ou, comme on dit aux échecs, si votre roi est sous les attaques, vous ne vous souciez pas de perdre un pion sur l’aile dame. »

« C'est la façon dont je joue. Je cherche toujours le meilleur coup, mais dans cette voie il y a une chance pour perdre, une chance pour la grandeur et une chance pour le désastre. »

« Fischer aurait sûrement battu Karpov s’ils avaient joué en 1975, et toute la vie de Karpov en aurait été transformée. Aujourd’hui même, son jeu serait différent."


« Les écrivains ont utilisé les échecs pour analyser les côtés extrêmes de la nature humaine. Dans ce cadre, les échecs offrent un champ d'expérimentation idéal. Mais on pourrait faire la même chose avec la peinture. Et là, en vous référant à Van Gogh, vous ne tirerez pas de conclusion définitive sur les peintres. »

« Les joueurs d’échecs sont pour la plupart des êtres sociables et sympathiques qui ne risquent pas plus de se jeter un jour par la fenêtre que les courtiers en Bourse ou les hommes d’affaires. »

« Le plus grand jeu de l'esprit jamais inventé, plus vous l'apprenez, plus vous y prenez du plaisir. »

« Il n'y a pas de sport plus violent que les échecs. »
 
La Blague :
Lors d'un vol longue distance, un gars est assis à côté de Garry Kasparov.
Garry lui demande si par hasard il veut jouer aux Echecs pour tuer le temps.
Le gars lui répond "Hé Garry, vous croyez que je ne sais pas qui vous êtes ? Je ne peux pas me mesurer à un champion du monde".
Kasparov : "Et si je joue de la main gauche ?"
Le gars réfléchi puis accepte.
Il se fait démolir en douze coups, et il reste très perturbé le reste de la journée.
A l'atterisage, il rencontre un ami "Hé ! tu sais quoi ! Je viens juste de me faire battre par Kasparov, alors qu'il jouait de la main gauche".
Son copain lui répond : "Hé guignol !! Kasparov est GAUCHER !!"


Son chiffre :

Un chiffre qu'il apprécie; parce que dit-il beaucoup s'associent au malheur:
Le 13 : Il est né le 13 Avril de l’année 1963 à 23h45.
Il devenu le 13e champion du Monde de l’Histoire en 1985. Il a d’ailleurs fait lui-même remarqué que la somme des deux derniers chiffres de l’année de son sacre (8+5) faisait aussi 13.

Kasparov en timbre:

Ne ratez pas la suite de la Biographie dans quelques jours

Publié dans Biographie

Commenter cet article