100 % Top 16

Publié le par Olivier Coudrette, ECHECS Mag

Le titre se jouera ce week end: Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la compétition dans la rubrique 100% Top 16

Article publié le 5 mai 2007:

100% Top 16:


Le titre pour Cannes, Paris Chess 15 ou Clichy ?

Avec 7 victoires en autant de matchs, Cannes est seul en tête du Top 16 :

Bras levés, visage enchanté, Damir LEVACIC savoure. En terminant, les 7 premiers matchs de cette saison avec autant de victoires les Cannois n’ont sans doute jamais été aussi proches du titre. Est-ce la bonne année pour Cannes ? En tout cas il semble qu’un souffle de vent ait tourné du coté des cannois. Deux éléments importants permettent d’illustrer cette thèse :
- Les Cannois sont seuls en tête malgré les non sélections du
numéro 1 mondial, Viswanathan ANAND (2786) (en photo), et de l’Anglais Like MCSHANE (2615), tous les deux licenciés au club. Damir LEVACIC pourrait donc décider de renforcer son équipe en retenant ces deux joueurs lors des quatre derniers matchs.
- De plus, l’équipe de la côte d’Azur bénéficiera d’un calendrier favorable. En effet, l’ultime phase du Top 16, se déroulera en même temps que le Tournoi des Candidats d’Elista. Compétition dans laquelle sont engagés, le numéro 1 français, Etienne BACROT (2709), Alexandre GRISCHUK (2717), Michael ADAMS (2734), Alexeï SHIROV (2699), Rustam KASIMDJANOV (2677) et Mikhaïl GUREVICH (2635). L’équipe la plus pénalisée devrait être, le favori, Paris Chess 15. Elle sera amputée des trois premiers joueurs cités. Cannes, Gonfreville et Vandoeuvre ne pourront eux pas compter respectivement sur l’espagnol SHIROV, le turque GUREVICH et le champion du Monde KASIMDJANOV.
Alors que Michael ADAMS (2734) devrait être remplacé par un joueur sensiblement égal comme Peter SVIDLER (2736), le souci du capitaine parisien LUPU réside dans le remplacement du numéro un français. Il semble fort probable qu’il fasse appel aux joueurs suivants : MAMEDYAROV Shakhriyar (2757), SVIDLER Peter (2736), TIVIAKOV Sergei (2663), LAUTIER Joël (2661), BAUER Christian (2629), ABERGEL Thal (2498) et Antony BELLAICHE (2448) et MARTSYNOVSKAYA Marina (2227).
Malgré cela, l’équipe parrainée par le président de la société MULTICOMS devrait être supérieure sur le papier à celle de Cannes. L’équipe de sud de la France devra donc être en forme. Elle pourra très certainement compter sur ses deux atouts majeurs pour remporter son duel face à l’équipe parisienne : le seul joueur encore à 100% (5 points en 5 parties), Laurent GUIDARELLI (en photo) et Maria LECONTE (2371).

Clichy sera l’autre difficile obstacle que devra franchir Cannes pour espérer pourvoir remporter le titre tant attendu. L’équipe dirigeait par Jean Baptiste MULLON possède une équipe homogène très forte et une pièce maîtresse très puissante, en la personne de Sophie MILLIET. Avec le score de 6,5 points sur 7, elle est sans contestation la joueuse qui a rapporté le plus de points à son équipe. De plus, Clichy ne sera privée d’aucun joueur pour l’ultime phase.

Devant son public, le club du 92 mettra sans doute tous les moyens en oeuvre pour rattraper son retard de 6 points de départage par rapport à Paris Chess 15 et s’imposer devant Cannes. Une tache peu aisée à accomplir mais largement à leur portée.
Le podium de cette année semble donc trouvé. Reste à en savoir l’ordre…
Les duels opposants Cannes à Clichy et Paris Chess 15 seront sans doute très serrés et très âpres. Une fin de championnat qui s’annonce passionnante…

Gonfreville, Mulhouse, Antibes, Bischwiller et Evry atteignent leur objectif commun : La poule Haute :
Le club normand de Gonfreville L’Orcher, espérait en début de saison une place sur le podium. Cependant, le capitaine Cyrille Vaugeois confia à ECHECS Mag « ne pas avoir établi une équipe pour s’imposer devant Cannes ». Il devenait « plus important » d’assurer une place en poule Haute. Objectif atteint après avoir battu le Paris Chess Club et Marseille Echecs.
Il en est de même pour Mulhouse, Antibes, Bischwiller et Evry. Tous sont parvenus à intégrer la poule haute.
Mulhouse aura même tenté de faire trébucher Clichy et Paris Chess 15. Mentionnons aussi le fait qu’Antibes présenta sa meilleure équipe à chaque match. Un effort financier sans doute important, mais récompensé par une première place en poule Haute pour le club présidé par Iannis BOKIAS. Bischwiller termine 4e du groupe A et se qualifie pour la 3e année consécutive en poule Haute. Evry a réussi à obtenir la dernière place qualificative pour la poule Haute, avec une équipe totalement française et très homogène.

POULE BASSE : La surprise Montpellier
La course pour le maintien est aussi serrée que la course pour le titre.
Vandoeuvre et Montpellier semblent supérieures aux autres équipes. Pour Paris Chess Club, les points acquis lors de la première phase ont été précieux. Mais le maintien n’est pas encore acquis. Cela dépendra de sa prochaine composition d’équipe.
L’apprentissage pour les messins se fait dans la douleur. Classé 15e à l’issue de la seconde phase, Metz jouera sa survie parmi l’élite lors des 4 dernières journées. Avec 2 points de retard sur la première équipe non reléguable (Montpellier), le maintien reste possible.
N’en déplaise aux joueurs de Créteil, la descente paraît inéluctable.
Pour Strasbourg, Drancy et Marseille rien n’est encore fait. La bataille pour le maintien s’annonce aussi très indécise.

Rendez vous pour la finale à l'Hôtel Holiday Inn, de CLICHY, du 30 mai au 3 juin.

Voici quelques réactions de responsables de club à l’issue de la 7e Ronde :

Clichy:
Jean Baptiste MULLON revient sur le site de Clichy sur la performance de son équipe lors de la seconde phase:
"Pour la deuxième phase de Top 16, notre équipe était en déplacement à Montpellier après la première phase qui avait laissé Clichy et Chess XV dos-à-dos.
Un déplacement de deuxième phase traditionnel qui fait toujours plaisir à cette période là de l’année!

RONDE 4 contre STRASBOURG:

Le premier de nos quatre rondes nous opposait à l’équipe de Strasbourg, une équipe solide qui se connaît bien. Le match est assez long à se décider mais les points tombent doucement, notamment cher Jakovenko (en photo) contre Rozentalis, Sophie Milliet contre Louise Roos et Alberto David cntre Jean-Luc Roos. Romain Edouard complète le tableau en prenant le point offert par son adversaire Reinhart (2300) qui l’avait jusque là dominé.
Score final: 4-0. Une victoire, mais peu satisfaisante tant sur la manière que sur le score final, car dans le même temps, Chess XV écrase Metz 8-0, et prend 4 points d’avance dans notre course à distance au goal-average.

RONDE 5 contre MULHOUSE:
Mulhouse, une équipe toujours très forte dans la poule initiale, a fait le plein des points jusqu’à présent. Nous affrontons donc le leader du groupe, qui a encore envie de rêver tant qu’aucun match n’est perdu. Un espoir justifié, car nos matchs ont toujours été très tendus.
Ce sera encore le cas car si Sophie Milliet (en photo) prend petit à petit le dessus sur Anne Muller, Romain Edouard a déjà largement compromis sa position contre Emmanuel Bricard, qui n’est pas à homme à rater de tels avantages. Alors que Manu a déjà annulé avec Riff qui a bétonné avec les blancs, il nous faut regarder sur les cinq premiers échiquiers pour trouver le vainqueur du match. Au premier échiquier, Jakovenko met une grosse pression sur le jeune et talentueux polonais Wojtasek de même que Fressinet, placé avec les blancs contre Wirig pour faire le point. Naiditsch annule tranquillement avec les noirs contre Kiril Gergiev, peu combattif ce jour là. Mais les difficultés viennent de Pavel Tregubov contre le génie tchèque Navara et de Yannick Pelletier contre Sokolov. Avec beaucoup de combativité, nos deux joueurs vont annuler et nous permettre de gagner le match. Fressinet ajoute un deuxième point et Jakovenko finit le travail.
Score final: 3-1, une victoire méritée et sérieuse même s’il nous faut bien reconnaître que la chance a, encore une fois contre Mulhouse, penché en notre faveur.

RONDE 6 contre EVRY:
Evry nos a toujours posé de gros problèmes et l’an passé, nous avions même concédé le match nul 2-2. Cette équipe homogène qui ne compte que des joueurs français a un point fort: Marie Sebag, la numéro un française. Quoiqu’il en soit, ce genre de match où nous sommes plus forts sur tous les échiquiers n’est pas très difficile à gérer: en dépit de notre besoin de refaire le retard au goal-average, nous préférons assurer et ne pas mettre le match en péril. La victoire 3-0 (gains de Fressinet contre Chabanon, de Apicella contre Bergez et de Pelletier contre Sebag) est confortable.

RONDE 7 contre METZ:
Là encore, le match est assez long à se décider en notre faveur mais comme souvent lors de telles confrontations, les points tombent au fur et à mesure. Fressinet l’emporte sur Eingorn (2590), Naidistch sur Emmanuel Neiman, et trois points derrière (Edouard, David et Milliet) où les écarts élos étaient assez importants.
Score final: 5-0, un bon score, mais Chess XV en avait marqué 8 (il faut dire aussi que contre nous, Metz avait ajouté un joueur à 2620 au premier échiquier...).

Bilan de la phase:
L’équipe remporte quatre match sur quatre, ce qui est excellent. Jakovenko (photo), avec 2/2 au premier échiquier confirme les espoirs que nous avions placé en lui en le recrutant.
Laurent Fressinet et Sophie Milliet sortent également du lot avec 3,5/4 lors de cette phase (6,5 sur 7 pour Sophie lors de la compétition!).
Clichy a donc fait un excellent début de saison mais abordera la poule Haute en... troisième position!! En effet, Chess XV a pris 6 points d’avance au goal-average sur nous et dans l’autre groupe, Cannes Echecs sort largement en tête avec 7/7. Même si 4 victoires à Clichy (du 31 Mai au 3 Juin) sont envisageables, il sera très difficile de les réaliser, tout en sachant que même si nous terminons avec 10,5/11, nous pouvons ne pas être champions!
La dernière phase s’annonce donc palpitante, avec, qui sait, une bonne surprise à la clé...
"

Bischwiller:
L
e président du club, Roland Reeb, pour ECHECS Mag: "Pour le Président du club de Bischwiller, et pour les joueurs, c'est avant tout la satisfaction d'être en poule haute. Une grosse rencontre gagnée contre Antibes par 4 à 2. Une défaite honorable contre Cannes, le premier, par 3 à 0. Vient ensuite une petite déception avec la nulle contre Paris, mais avec les nulles on peut toujours considérer le verre à moitié vide ou à moitié plein. On a terminé avec une lourde défaite contre Marseille, 4 à 0, score plus élevé que celui de la rencontre contre les Cannois.
Troisième année consécutive en poule haute. C'est très bien."

En photo à gauche: le numéro 1 de Bischwiller: Karen ASRIAN (2635)


Montpellier:
La président du club, Sylvianne Milliet, pour ECHECS Mag :
Les joueurs ont fait le maximum. Ils étaient très motivés. Malheureusement, de ne pas avoir eu notre meilleure Equipe lors de la Phase 1 a pesé très lourd dans la balance et du mauvais côté... Nous abordions la Phase 2 devant notre public, motivés, mais la barre était très haute pour réaliser le score nécessaire.
 
Lors de la Ronnde 4, Mulhouse alors en tête du Groupe avait tout logiquement sorti sa meilleure Equipe avec Navara. Ils étaient plsu forts.
A la Ronde 5, plus droit à l'Echec, comme le titrait le quotidien Régional "Midi Libre". Et, l'Equipe remportait sa 1ière victoire face à la sympathique Equipe de Strasbourg.
A la Ronde 6, le but était toujours le même : gagner contre Metz, ce qui fut aussi réussi.
A la Ronde 7, la même configuration que la saison dernière : Evry/Montpellier. Et, le gagnant serait en Poule Haute. L'an dernier l'avantage avait tourné en faveur d'Evry. La pression était donc dans les 2 camps et la concentration y était aussi malgré la Ronde du matin, toujours redoutée de la part des joueurs d'Echecs...
Et c'est encore Evry qui remporte ce match important.
 
Nous partons à présent 3° de la Poule Basse. La pression sera encore sur les épaules des joueurs durant 4 jours pour jouer le maintien... Ils sont motivés et je leur fais confiance...

Antibes:
(En photo à droite: Branko DAMLJANOVIC)
Le président d'Antibes, Iannis BOKIAS, revient sur la performance de son équipe pour ECHECS Mag:
Historique, La tour Sarrazine se qualifie pour la poule haute.
Antibes accède des sa deuxième année en poule haute et ce succès n’est pas du au hasard.
Notre équipe a eu une attitude très professionnelle et une motivation exemplaire pour atteindre l’objectif que nous nous étions fixés en début de saison.
Match 1 :
TSA Bischwiller :
Nous arrivons le vendredi pour être dans les meilleures conditions pour aborder cette rencontre.
Composition classique.
16 heures début du match et discours de bienvenu du maire de Gonfreville.
Seule Cannes, Gonfreville et la TSA portent le maillot sportif, quelle déception, cette obligation était pourtant dans le cahier des charges fédéral pour 2007…
Le club nous accueille dans ses nouveaux locaux flambants neufs, seul bémol ce premier jour une chaleur importante dans la salle.
Un beau match ou nous perdons après 6 heures de jeu, le genre de rencontre ou le résultat ne se joue à presque rien.
Nous sommes très déçus car notre objectif s’éloigne.
Drôle de façon de fêter l’anniversaire du capitaine !!
CRETEIL TSA :
Score exemplaire, 7-1.
Nous sommes une des rares équipes à avoir battu sur un score aussi large la sympathique équipe amateur de Créteil, le moral va mieux nous abordons notre rencontre décisive avec un goal average sympathique.

TSA Vandoeuvre :
Le match de l’année, face à une équipe très sympathique et très fairplay.
La encore tout aurait pu basculer mais nous avons su provoquer la chance et contrairement a notre match contre Bischwiller nous sommes passés.
Le match des féminines dure plus de 5 heures, la concentration et la motivation de chaque joueuse l’emporte largement sur les erreurs commises.
L’ambiance après la rencontre est explosive, mais nous restons très concentrés car mathématiquement rien n’est fait.

GONFREVILLE TSA :
Je tente un coup de poker dans ma composition, je fais monter Anatoly au premier et je fais descendre Kotro au 5eme.
Le match devient plus que tendu car dans le même temps Vandoeuvre tente de créer l’exploit contre Cannes en obtenant de très bonnes positions.
Mathieu nous avait prévenu la veille au restaurant, il se passerait quelque chose dans le match ACE Vandoeuvre.
La fin de notre match est absolument incroyable, branko avec les noirs bat Bologan, Anatoly annule contre Gurevitch, Mathieu annule facilement avec les noirs, caroline s’incline logiquement contre Silvia Collas après une belle résistance.
Gilles avec les blancs gagne après une belle attaque contre Didier collas ; Manu s’effondre en final, ivan ne peut tenir non plus ; Kotro dernier à finir réussi à vaincre jean marc Degraeve, le score se termine par un 3-3 !
Nous sommes qualifiés, allez les bleus !!!
Merci au club de Gonfreville et son président Cyril vaugeois pour son accueil chaleureux tout au long de ce weekend.

Publié dans 100 % TOP 16

Commenter cet article